Robert Gates en Chine : Le chasseur furtif J-20 fait peur aux Américains





Le premier chasseur furtif chinois a effectué son vol inaugural alors que le secrétaire américain  à la Défense Robert Gates était reçu hier par Hu Jintao.
Le Quotidien-Agences
Tandis que le chef du Pentagone tentait de faire repartir les relations militaires sino-américaines sur de bonnes bases, avant la visite du Président chinois la semaine prochaine à Washington, des photos de l’avion J-20 ont été publiées par la presse officielle.
Le chasseur au fuselage profilé a effectué un vol d’une quinzaine de minutes au-dessus de la province du Sichuan (Sud-Ouest), selon des témoins, confirmant ainsi les rapides progrès dans sa conception.
Le premier vol du biréacteur J-20 intervient plus tôt que ce qu’avaient prévu certains experts, semblant conforter ceux qui assurent que le rythme de développement de nouveaux armements chinois est parfois sous-estimé.
Le président Hu Jintao n’en a apparemment pas été informé, a assuré un haut responsable américain.
«Il était clair qu’aucun des civils dans la salle n’avait été informé» du vol du chasseur-bombardier, a déclaré sous couvert de l’anonymat ce responsable américain, au sujet de l’entretien Hu-Gates.
Hu Jintao est pourtant le chef des armées en tant que président de la puissante Commission militaire centrale.
Gates a indiqué à la presse avoir directement posé une question au président Hu sur le vol inaugural.
«Il a dit que ce vol d’essai n’avait aucun rapport avec ma visite», a assuré Gates. Mais une source présente dans la salle a expliqué que le chef de l’Etat chinois avait eu un aparté avec un conseiller avant de pouvoir répondre à la question de son invité.
Interrogé sur ce vol, Gates a déclaré avoir «été régulièrement préoccupé». «C’est l’une des raisons pour lesquelles j’attache de l’importance au dialogue» sur la sécurité entre les Etats-Unis et la Chine, a-t-il expliqué.
Au sujet du J-20, Gates avait estimé avant de poser le pied à Pékin que les Chinois en étaient «peut-être à un stade plus avancé» que ce que pensaient les services du renseignement américains.
Le J-20 est considéré comme la réponse chinoise au chasseur furtif F-22A Raptor de l’US Air Force. Les Etats-Unis sont actuellement le seul pays au monde à disposer d’un chasseur-bombardier furtif opérationnel.
La visite en Chine de Robert Gates, sa première depuis 2007, symbolise «les progrès nouveaux» dans les relations militaires, a par ailleurs déclaré Hu Jintao, assurant que les entretiens du chef du Pentagone à Pékin avaient permis aux deux pays d’échanger leurs idées «d’une manière très sincère».
Gates a en retour transmis les salutations du président Barack Obama à Hu Jintao, qu’il recevra le 19 janvier à Washington.
La Chine avait annulé un voyage prévu l’an dernier de Gates après avoir abruptement suspendu les contacts militaires suite à l’annonce par Washington d’un contrat d’armement de plus de six milliards de dollars avec Taïwan. Les contacts n’ont repris qu’en décembre dernier.
Au menu de la visite de Gates à Pékin figurait aussi la Corée du Nord, dont la Chine est le pays le plus proche, à l’heure où les tensions sont fortes dans la péninsule coréenne.
Gates a souligné qu’un missile intercontinental actuellement développé par Pyongyang pourrait représenter dans cinq ans une menace pour les Etats-Unis.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com