Quelles ambitions ?





Néjib Ben Thayer  : «Une liste représentative»
«A mon humble avis, le dernier titre africain a contribué à la construction d’un nouveau club Tunisie, d’un groupe nouveau de joueurs avec l’intégration de quelques néophytes qui se sont imposés d’entrée à l’instar de Bassem Mrabet ou Anis Gatfi.
Le titre continental a été aussi bénéfique sur le plan psychologique en nous donnant des motifs d’espérer surtout qu’il a été conquis en terre égyptienne haut la main. Il nous a donné un nouvel élan et un coup de fouet moral ; mais la coupe du monde est une compétition très différente qui n’a rien à voir avec les championnats d’Afrique.
Je dois dire tout d’abord que le staff technique a élaboré un excellent programme de préparation avec une très bonne planification scientifique avec un stage d’oxygénation et de travail foncier à Ain Draham, outre les stages à Tunis et celui du Danemark.
En ce qui concerne l’effectif choisi par le staff technique, l’équipe de Tunisie présente la particularité d’être composée de joueurs expérimentés et de joueurs jeunes. Autrement dit, cet amalgame permet de penser qu’a été pris en considération le présent de cette équipe mais aussi son futur.
De plus la liste est représentative, même si j’aurais souhaité qu’elle garde Youssef Ben Ali et Khaled Hidri, deux jeunes qui auront certainement leur chance dans l’avenir. Mais cela dit, je pense qu’Alain Portes a choisi les joueurs en fonction de la stratégie qu’il va adopter en Suède en prenant les meilleurs et les plus en forme.
Malheureusement, il faut reconnaître que ce sera très dur de franchir le premier tour, vu la présence et surtout l’envergure de nos adversaires qui sont la France, championne du Monde, l’Espagne et l’Allemagne.
Personnellement, et si j’étais à la place d’Alain Portes, je sacrifierais quelques matches pour préserver mes forces et miser sur d’autres où l’on mettra le paquet.
Je pense sincèrement que contre la France, on devrait essayer de gérer ces deux rencontres en gardant un certain potentiel physique et mental, afin de nous concentrer sur l’Egypte, puis sur le Bahrein que l’on doit absolument battre si on veut avoir encore une chance de qualification. Cette éventualité devrait nous permettre de jouer le tout pour le tout contre l’Allemagne, lors de la dernière rencontre du groupe.
Mais attention, le terrain peut nous réserver des surprises et l’on doit faire confiance au staff technique, à Alain Portes et Jalel Ben Khaled qui sont les personnes connaissant le mieux les qualités et le degré de préparation de leurs joueurs.
Cependant, l’absence de Hmam et de Hammed risque de nous mettre en grande difficulté devant les défenses qui pratiquent le 6-0, et je pense que cela a influé sur la liste.
Le plus important à mon avis reste que l’on voit notre équipe nationale développer un bon handball. Peut être qu’en jouant bien, on peut créer la surprise. Le match clé sera celui que l’on disputera contre l’Egypte.
Enfin, je souhaite bonne chance au staff et à tous les joueurs.
Hafedh Zouabi  : «Ne pas se tromper d’objectifs»
«Dans un premier temps, je pense que l’on est tombé dans le groupe le plus difficile de l’histoire des championnats du monde, d’autant plus que cela a coïncidé avec l’indisponibilité de nos deux meilleurs atouts et artilleurs du moment, Wissem Hmam et Aymen Hammed. C’est dire que ce sera très dur pour notre équipe nationale d’espérer aller très loin dans la compétition.
Cependant, je dois aussi préciser que l’on ne doit pas se tromper d’objectif surtout que plusieurs éléments nouveaux, des jeunes, vont faire leurs premiers pas dans ce genre de tournoi très exigeant sur tous les plans physique, technique et tactique.
Si la coupe d’Afrique des nations nous avait permis de découvrir les qualités de Mrabet et Gatfi, j’espère que celle-ci nous permettra de découvrir de nouveaux talents surtout que huit nouveaux joueurs vont disputer leur premier Mondial.
Revenons donc aux objectifs fixés pour dire qu’ils consistent tout d’abord dans le renouvellement de l’effectif qui nous permettra de remédier au manque de solutions comme c’est le cas actuellement.
Ensuite, il faudrait présenter un bon visage en se battant jusqu’au bout en fonction de nos moyens actuels et afin mettre les bases pour une équipe nationale nouvelle qui sera capable d’affronter avec succès les échéances futures».
Mohamed Mootameri  : «On aurait dû aller plus loin dans le rajeunissement»
«Je dois dire que la mission de notre Sept National sera extrêmement difficile pour ne pas dire impossible dans ces championnats du monde.
Cependant, je pense que nous aurions dû depuis la dernière coupe d’Afrique des Nations penser à un renouvellement plus profond de notre équipe nationale dans la mesure où je me demande jusqu’à quand nous allons dépendre de joueurs souvent indisponibles et blessés comme Wissem Hmam, que nous avions récupéré in-extremis lors de la dernière CAN, et Aymen Hammed qui a déjà subi deux opérations en deux années. De même, un garçon comme Haykel Mgannem par exemple, est un joueur formidable qui a beaucoup donné à l’équipe nationale et au hand tunisien, mais jusqu’à quand va-t-on compter sur ses services ?
C’est pour cela que j’estime que l’on aurait dû procéder à un renouvellement plus approfondi de notre équipe nationale à l’occasion de ces championnats du monde. Personnellement, j’aurai aimé que des joueurs comme Mohamed Sfar, Amine Bennour ou Mohamed Ali Bhar fassent partie des joueurs convoqués pour ce Mondial. Autrement dit, le staff technique aurait dû, à mon avis, aller plus loin dans le rajeunissement de l’ensemble.
Car, il n’est pas mieux qu’une grande compétition internationale de cette envergure pour évaluer jusqu’où peuvent aller ces jeunes et de quoi ils sont capables. Ils auraient pu compenser leur manque d’expérience par leur spontanéité et leur enthousiasme comme l’ont fait d’autres pays, à l’instar de l’Allemagne, qui n’hésitent pas à changer leurs cadres à partir du moment où ils ne peuvent plus donner ce que l’on attend d’eux !
En ce qui concerne nos chances, je pense qu’elles sont problématiques face à de grandes équipes plus puissantes et plus expérimentées que nous. L’essentiel sera de démontrer que l’on pratique un handball moderne et de bonne facture !»


Dossier réalisé par ABDELLATIF




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com