E.S.S. – C.S.H.L. (3-0)/ La loi du plus fort !





Avant d’aborder ce match de championnat, les Etoilés savaient que c’était une occasion propice pour rebondir après la déception en Coupe arabe. Bernard Simondi, l’entraîneur sahélien, tenant compte de certains facteurs endogènes à la gestion de l’équipe, a décidé de faire quelques changements à la formation habituelle. D’abord, il titularisa Hamdi Baba dans les bois, question d’épargner le jeune Mathlouthi d’une éventuelle mauvaise réaction du public. Ensuite, il incorpora d’entrée le néo-Etoilé Marouane Bokri et enfin il dut se passer des services de Zouaghi, blessé. Cela étant, dès le coup d’envoi, les Etoilés prenaient le jeu à leur compte et dominaient outrageusement un ensemble hammam-lifois, peu volontaire. Baya, le maître à jouer de l’équipe, ne tarda pas à matérialiser la supériorité de l’Etoile en ouvrant la marque dès la 8ème minute à la faveur d’une superbe reprise de volée qui laisse le gardien Hamrouni pantois. La domination des Sahéliens se poursuit grâce à une bonne circulation du ballon et à la volonté de Mohamed Jédidi, l’abattage d’Obiakor et d’Opara et au travail de sape des Bokri et Hammi. Les Hammam-Lifois se contentent de répliquer par des contres souvent annihilés à l’entrejeu. La vingt-cinquième minute du jeu vit les Etoilés doubler la marque par Opara qui ne laissa aucune chance au gardien Hamrouni. Dans un contrexte d’inégalité des forces, l’Etoile parut suffisante même si les essais se faisaient assez nombreux pour corser la note. Même scénario ou presque durant la deuxième période du jeu avec une seule petite nuance, celle du réveil très relatif et tardif des coéquipiers de Chihi. Mais auparavant Opara, héritant d’un lobe sur le gardien Hamrouni par Obiakor prolonge dans les filets et annonce le troisième but (60’). Dès lors, le sort de la partie est définitivement scellé et il ne restait aux hommes de Ben Belgacem que de limiter les dégâts. Une victoire bien méritée devant les Banlieusards de Tunis appelés à remettre de l’ordre à plus d’un plan du jeu de l’équipe. Mounir EL GAIED _______________ Leurs Impressions: * Bernard Simondi (Entr. ESS) “L’Equipe avait besoin de gagner. Elle a fait mieux que cela en dominant de bout en bout les débats. Mes joueurs ont fait preuve d’une bonne application pour remporter une victoire méritée. Maintenant, il faudra retrouver une bonne vitesse de croisière pour rester dans la dynamique de victoires”. * Férid Ben Belgacem (Entr. CSHL) “Le premier but de l’Etoile nous a coupé l’herbe sous les pieds. Mon équipe, qui a évolué sans même, n’a pu réagir. Pire encore, elle a encaissé deux autres buts. Le réalisme de l’Etoile a prévalu. Pour nous, bien des choses restent à faire pour améliorer le comportement de l’équipe”. M.E.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com