Poursuite des contestations : L’économie serait-elle en danger ?





Un cri d’alarme a été lancé hier par les membres du Bureau exécutif de l’Union tunisienne de l’industrie et du commerce (UTICA) pour sauver l’économie nationale qui risque la paralysie.
Décidée hier, une réunion du Bureau exécutif de l’UTICA a été tenue, au siège de la Centrale pour durer plus de quatre heures. Selon notre source au sein de l’organisation patronale, il était question de relancer l’appel aux commerçants et aux industriels afin qu’ils reprennent leurs activités.
Hédi Djilani et les membres du Bureau ont insisté lors de cette réunion entamée à 10 heures, sur la nécessité d’accélérer la reprise des activités. Notre source a indiqué que les participants ont tous manifesté leur inquiétude quant au risque de paralysie de la dynamique économique si aucune volonté n’a été mise en œuvre dans ce sens.
Il faut noter que cette réunion vient vingt-quatre heure après les déclarations d’Ahmed Friâa, ministre de l’Intérieur qui a considéré que la révolution populaire qui a fait chuter Ben Ali et les violences qui l’on suivi ont coûté à l’économie nationale 1,5 milliards d’euros, soit près de 3 milliards de dinars.


Hassan GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com