Impossible n’est pas tunisien





Le peuple tunisien a crié sa révolte et a gagné sa révolution par le sang de ses martyrs, tombés sur le champ d’honneur. Cela était imprévisible, même dans les esprits de ceux qui en rêvaient! Un acquis de taille. Un trésor à préserver par tous, au milieu de cette situation transitoire imposée par une constitution tunisienne fignolée «sur mesure» et en faveur du président déchu.
Ce qui nous impose une révision totale de notre Constitution, qui devrait tenir compte de la réalité politique de la Tunisie d’aujourd’hui et des aspirations, ô combien nombreuses de la population tunisienne, majoritairement jeune.
Le miracle tunisien, le vrai, a eu lieu et sera écrit en lettres d’or dans l’histoire de la Tunisie et de l’humanité toute entière. Une jeunesse désemparée, mais très consciente de sa situation de chômage, de précarité, a surmonté ces obstacles pour les braver, s’unir et organiser sa révolution afin de sauver la Tunisie d’un marasme et d’une stagnation; voire même d’un étouffement total de toutes les forces vives du pays. Le pays d’Hannibal, de Saint-Augustin, d’Ibn Khaldoun, de Tahar Haddad… Et de centaines d’autres figures marquantes de l’histoire et de la pensée tunisiennes, ne pouvait supporter encore et encore plus les exactions d’un groupe de mafieux à double visage et à double discours qui prenait la population pour des «imbéciles». Cette dernière ne l’était point. Car «il n’y a que les imbéciles qui n’évoluent pas», comme dirait un dicton français. La voix du peuple tunisien, très longtemps tue, a repris son droit à la parole juste et noble. Celle-là même d’un citoyen libre et conscient qui est plutôt au service des acquis de la république et non d’une seule personne. La république renaît de son long sommeil qui lui était imposé.


L.B.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com