Ils préfèrent la Bibliothèque à la maison/ Les soldats du savoir





Ils forment une communauté à part. Ces jeunes étudiants mènent pratiquement le même rythme de vie et poursuivent le même objectif: réussir. Réussir, même aux dépens des loisirs, et pour des jeunes de 20 ans, ce n’est pas du tout évident. Des centaines voire des milliers d’étudiants prennent quotidiennement bus, métros ou trains, destination : la bibliothèque universitaire. Nous avons essayé de voir le monde à travers les yeux de ces soldats du savoir. Tunis - Le Quotidien Aïda Sbaâ, étudiante à la faculté des Sciences de Tunis, préfère se déplacer quotidiennement pour réviser à la bibliothèque du Centre culturel universitaire de Tunis. Interrogé sur ce qui la pousse à réviser à la bibliothèque, Aïda nous a affirmé qu’il existe plusieurs raisons. Les principales, selon elle, sont d’ordre psychique. Dès qu’elle est au centre, nous dit-elle, elle se sent assez motivée pour mener à bien une belle journée de révision. En revanche, si l’étudiante reste à la maison, elle risque de passer la totalité de la journée à envier ses frères et sœurs lycéens qui profitent, sans le moindre remords des belles journées printanières. Aïda affirme que le Centre offre également l’opportunité de réviser en toute liberté avec ses camarades. Selon elle, étudier et réviser dans cette bibliothèque lui a toujours porté bonheur. L’étudiante est persuadée qu’elle restera fidèle à la bibliothèque du Centre qui fait, d’ores et déjà, partie de son univers. Interrogés sur le même sujet, Chokri Mathlouthi et Adel Sliti, étudiants en 2ème année droit, affirment qu’ils ne peuvent vraiment étudier qu’à la bibliothèque universitaire. D’ailleurs, ces deux jeunes gens estiment être les plus assidus de la bibliothèque. Ils n'étudient pas chez eux, puisque plusieurs “facteurs” les empêchent de le faire. La télévision, la radio ouverte en permanence et les amis de leurs quartiers qui peuvent débarquer à l’improviste, les perturbent sérieusement. Selon eux, outre les études, la bibliothèque permet aussi de “s’amuser”. Les sujets ou thèmes durs permettent des fois de faire une “belle rencontre”. Les deux amis peuvent ainsi étudier en bonne compagnie ! Khouloud S., étudiante à l’ISCAE, nous a expliqué que les vacances d’hiver et de printemps sont hélas inexistantes pour les étudiants sérieux. Ceci étant, la future économiste a choisi de réviser à l’Institut pour chasser toutes les tentations que peut générer une belle journée ensoleillée. Le but de Khouloud est de réussir quels que soient les sacrifices qu’elle doit faire. En attendant, les vacances d’été seront, par excellence, un moment pour le repos du guerrier. Rafik HAOUACHI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com