Manifestations à travers le pays Contestations du gouvernement d’union nationale





Les manifestations et les grèves se poursuivaient en Tunisie alors que le nouveau
gouvernement n’a pas encore vu la lumière.
Le refus du gouvernement de transition a donné lieu à plusieurs manifestations et grèves à travers le pays. L’appel à la dissolution du gouvernement d’union nationale était le slogan commun à ces différentes manifestations. Par ailleurs, et sous la pression du peuple, le gouvernement de transition a été obligé d’effectuer un remaniement ministériel pour répondre aux attentes du peuple…
La Kasbah : le sit-in continue
Devant le palais du gouvernement à la Kasbah, des milliers de gens continuent à encercler les lieux. Les manifestants ont refusé de quitter le palais de la Kasbah avant la chute du gouvernement actuel. Les participants à la «caravane de la liberté», venus de plusieurs gouvernorats du pays poursuivent leur sit-in devant le siège du gouvernement, pour la cinquième journée consécutive, brandissant les portraits des martyrs de la révolution du peuple et des pancartes appelant en particulier, et dans différentes langues, à la dissolution du gouvernement actuel. Ce sit-in a précipité le remaniement ministériel et la pression de la rue semble toujours l’emporter.
Hier matin, quelques dizaines de guides touristiques se sont rassemblés devant le ministère du Tourisme. Des demandes visant la situation actuelle du métier et les possibilités de son développement.


Les enseignants contestent
Par ailleurs et suite à l’appel du syndicat national de l’enseignement secondaire, les enseignants ont organisé une grève générale pour demander la dissolution du gouvernement de transition, à l’instar de leurs collègues de l’enseignement primaire qui ont commencé une grève illimitée jusqu’à la démission du gouvernement. Ces deux manifestations entrent dans le cadre du soutien des revendications populaires pour créer un gouvernement d’union nationale de nature à incarner la voix du peuple.
Walid Bourouis
Sfax : révolution jusqu’à la victoire
Plus de 50 000 manifestants ont réclamé, dans une manifestation pacifique à Sfax, le départ immédiat du gouvernement de transition. Les Tunisiens ont répondu nombreux à l’appel à la «grève générale», lancé par la principale centrale syndicale du pays, l’Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT). Selon des sources syndicales, l’union régionale de l’UGTT à Sfax est en train d’organiser des voyages par train pour soutenir les manifestants de la Kasbah. Ces derniers ont crié haut et fort des slogans appelant à poursuivre la révolution jusqu’à la victoire à savoir battre à plate couture ce gouvernement de transition qui n’a pas emporté l’adhésion de la majorité.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com