Benzarti, le maudit





Il est presque acquis, aujourd’hui, que Faouzi Benzarti ne sera pas l’entraîneur de l’Equipe nationale A.
Son récent comportement et ses déclarations mal appréciées par l’ensemble du bureau fédéral ont vite précipité son départ qui sera officialisé ces jours-ci d’autant plus qu’il n’a encore rien signé jusqu’ici et qu’il ne semble pas trop satisfait par les conditions et surtout le salaire proposé par le bureau fédéral.
Il estime que 30 mille dinars par mois en plus d’autres avantages tels que la voiture, les primes, etc… ce qui porte à 40 mille dinars par mois son salaire mensuel soit 400 millions pour un bail de dix mois et surtout pour un match à gagner (celui du Malawi) sont assez conséquents en comparaison du travail qu’il aura à faire.
Drôle d’entraîneur qui ne fait que tracasser ses employeurs.
Devenu indésirable pour tout le monde, Faouzi Benzarti sera selon toute vraisemblance informé dans les tout prochains jours qu’il n’est plus l’entraîneur de l’équipe nationale.
C’est donc Ammar Souayah, lié par un contrat avec la FTF jusqu’en 2011 avec un salaire de 15 mille dinars par mois qui va le suppléer et s’occuper de la sélection nationale et préparer le prochain match amical du 9 février à Alger dans une première étape puis le match du Malawi en septembre prochain.
La malédiction continue donc de pourchasser cet entraîneur aux trois mandats (94-2010 et 2011) sans la moindre réussite.
Ben Belgacem remercié
Dans le même contexte et dans le cadre de la restructuration du staff technique de l’Equipe nationale qui absorbe beaucoup d’argent (70 mille dinars par mois en guise de salaires d’entraîneurs), Férid Ben Belgacem nommé adjoint de Benzarti a été informé qu’il ne serait pas engagé pour le moment. N’ayant pas encore signé de contrat, il s’est vu refuser son premier salaire (7000 D) qu’il est venu réclamer on ne sait trop pour quel travail fourni et surtout en l’absence d’un contrat dûment signé.


A.D.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com