D.N.A. : Vers la dissolution de la direction de l’arbitrage





La nouvelle direction des arbitres coûte cher à la FTF, c’est là l’évidence même.
Composée de plus d’une vingtaine d’anciens arbitres dont la plupart font de la figuration et touchent des salaires pour rien, elle est appelée à disparaître. L’actuel bureau fédéral pense sérieusement au sujet et ne peut pas en ces temps où les clubs se débattent contre des crises financières aiguës alors que le président de la direction de l’arbitrage touche un salaire de l’ordre de 3.500 D par mois, on ne peut que se demander qui a fixé le montant de ce salaire ? Ainsi que celui du reste des employés de cette direction qui touchent entre 250 et 1000 dinars par mois.
Tout ça pour veiller sur la désignation des arbitres chaque week-end ou parfois sanctionner les fautifs. Et dire qu’on débourse environ 15000 dinars chaque fin de mois en récompense d’un effort minime.
A signaler que cette direction a été créée contrairement aux règlements et aux recommandations de la FTF et par ricochet, elle n’a plus de raison d’exister encore (il est interdit de rémunérer les responsables de l’arbitrage selon les règlements de la FIFA), c’est pour cela qu’il est urgent de revenir à l’ancienne formule à savoir mettre en place une commission d’arbitrage relevant du bureau fédéral et présidée par un membre fédéral et composée de gens bénévoles.
La FTF ne peut se permettre le luxe de jeter de l’argent par la fenêtre. Ali Hafsi, le premier à avoir opté pour cette formule doit impérativement réagir afin d’éviter le... pire.

A.D.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com