Le D.T.N. dans l’œil du cyclone : Le torchon brûle entre le B.F. et Ouertani





Ira-t-on vers une rupture prématurée entre la FTF et Mahmoud Ouertani, le directeur technique national, auquel on reproche sa carence dans l’exécution de ses projets?
Et comme un malheur ne vient jamais seul, les dernières déclarations du directeur technique à la Radio nationale, mardi dernier n’ont guère été appréciées paraît-il par le BF et cela est de nature à envenimer davantage les relations déjà pas trop amicales entre les deux parties.
Chacun défend son point de vue selon ses raisons propres à lui. A la FTF en tout cas, le travail du staff technique et sa passivité ne devraient pas se poursuivre ainsi. Il y a des entraîneurs qui sont payés pour… rien et qui osent en plus ne pas se présenter à leurs bureaux ou préférant faire parfois de la figuration sans plus. Et puis, Mahmoud Ouertani ne présente pas des rapports d’activités au bureau fédéral qui n’a jamais été mis au courant de ce qui se passe chez les entraîneurs. A l’instar de ce que Younès Selmi fait avec ses arbitres en prenant parfois le rôle de président de la FTF pour juger, désigner, avertir, ou sanctionner ses protégés sans qu’aucun des membres du bureau fédéral n’en soient mis au courant Mahmoud Ouertani semble agir en… solitaire avec les 52 entraîneurs qui sont à sa disposition.
La situation devient gênante et agaçante pour la FTF dont le compte est au rouge et qui envisage de changer dorénavant sa méthode de travail à l’égard de tous ceux qui ne font rien (arbitres et entraîneurs, cela s’entend).

A.D.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com