A la mémoire des martyrs de la Révolution : Déjà une première rue à Monastir





Depuis la chute du régime Ben Ali, les Tunisiens ont tout fait pour gommer tous les souvenirs moroses. A chaud, ils ont choisi de se débarrasser des portraits géants du président déchu, accrochés ici et là, dans les entrées des villes mais également dans toutes les institutions sans exception, privées comme publiques, éducatives comme politiques. Juste à titre d’anecdote, même dans les petites échoppes, les salons de coiffure, les bars… il y avait des petits Ben Ali ou plutôt des portraits qui rappellent aux gens le pouvoir absolu de Ben Ali. Aujourd’hui, après avoir déchiré en mille morceaux ces portraits de la honte, de l’hégémonie, les Tunisiens ont pensé changer les noms de rue. Pas question d’écrire son adresse et de mentionner sur une fiche de renseignement ou une enveloppe que la rue s’appelle tout simplement : 7 novembre.
Alors comme il est difficile de changer d’adresse et de trouver un autre logis, l’idéal est de changer le nom de la rue. Les habitants de Monastir ont choisi de passer à l’action et de renommer leurs rues. C’est l’ «Avenue 14 janvier 2011» qui a remplacé celle de «7 novembre». Et pour que tout soit fait dans les règles de l’art, on n’a pas oublié d’ajouter une belle et petite phrase de reconnaissance à tous les martyrs de cette révolution salutaire.
Belle initiative à généraliser !

Imen. A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com