Nationales A et B : Réunions D.T.N. – Entraîneurs





La DTN entame aujourd’hui une série de réunions avec les entraîneurs. Au menu de la première rencontre, les techniciens des nationales A et B «garçons».
Après la longue période d’inactivité forcée subséquente à la glorieuse révolution du 14 janvier, le basket national reprend progressivement vie. Et c’est la DTN qui s’est manifestée en organisant à partir d’aujourd’hui une série de réunions avec les entraîneurs, conformément au calendrier suivant : mardi, les entraîneurs des nationales A et B «garçons», mercredi les entraîneurs «filles» et jeudi les entraîneurs «jeunes», au siège de la FTBB, chaque fois à partir de 11h00.
Plusieurs centres d’intérêt seront pris en considération, au premier rang desquels la révision de la formule du Championnat, à laquelle certains réajustements seront proposés dans l’optique de son allègement. Il va sans dire, en effet, qu’eu égard au substantiel retard accusé, il sera sinon impossible, du moins très malaisé d’aller jusqu’au terme de la compétition selon sa formule actuelle.
Reprise, le 19 février ?
Parmi les autres points à soulever, non moins importants, la date de reprise du Championnat. A titre de rappel, nous en étions à la 19e ronde de la phase initiale, à trois journées de son épilogue, avec un seul grand enjeu, la qualification au play off.
Dans cet ordre d’idées, l’ESS, le SN, EZS et l’ESR ont déjà décroché la timbale, dans l’attente des deux derniers précieux sésames, convoités par trois clubs, le CA, la JSK et l’USM.
Cela dit, la DTN, chapeautée par Mohamed Toumi, compte proposer le 19 courant comme date de reprise. Qu’en pensent les clubs ?
Le mercato des étrangers, encore de mise
Le 15 janvier de chaque année, telle était la date-butoir du mercato inhérent aux étrangers. Mais pour l’exercice en cours, consécutivement au retard sus-mentionné, cette date a été décalée et coïncidera avec la dernière journée de la première phase.
Tests physiques pour arbitres
A la faveur de la mise en veilleuse de la compétition, les arbitres étaient tout naturellement en hibernation. Raison pour laquelle ils subiront des tests physiques, juste à la veille de la reprise. Deux centres ont été aménagés à ce sujet, l’un à Tunis, l’autre au Sahel (Sousse ou Monastir), respectivement les 17 et 18 février.

Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com