«Voyage de l’âme» : «Liberté d’expression»





Le centre culturel de la ville de Tunis, ancienne Maison du RCD à la Kasbah, a connu le 16 décembre dernier l’ouverture d’une exposition de l’artiste plasticienne Amel Ben Salah Zaiem, intitulée «Voyage de l’âme». Il s’agissait d’un travail d’art concrétisé sous forme de tableaux se composant de bois brûlés et d’une expression sincère de la situation actuelle que la société tunisienne traverse dans sa grande révolution. Cette exposition a duré jusqu’au 30 janvier, tout en étant la première partie de l’exposition, intitulée «De la brûlure».
L’artiste plasticienne considère que l’artiste possède une sensibilité et un sentiment le distinguant des autres individus de la société, ce qui le rend sensible aux frémissements de la société et à sa réalité pourrie.
Quant à la deuxième partie de l’exposition intitulée «Liberté d’expression», elle comporte des tableaux composés des lettres de l’alphabet arabe. Elle est la résultante naturelle et le fruit de cette brûlure à laquelle le peuple tunisien a réagi, fidèle à ses valeurs, sa gloire et son bonheur. C’est ainsi que l’artiste Amel Ben Saleh Zaiem à décrit ses œuvres, tout en adressant une invitation à ceux qui seront intéressés par la visite de son exposition qui se poursuivra jusqu’à fin février.


Mariem FARHAT




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com