Rappel des numéros de secours





Des numéros de secours sont mis à la disposition des citoyens pour garantir une intervention rapide des forces de sécurité intérieure et apporter des réponses précises à toutes leurs interrogations, rappelle le ministère de l’Intérieur dans un communiqué rendu public jeudi.
Ce service téléphonique est accessible au public aux numéros suivants : Numéro vert : 80101111
Numéros de secours : 71335000
Aide sociale aux étudiants du troisième cycle
Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique informe les étudiants du troisième cycle non-boursiers et ne bénéficiant pas de crédits qu’ils peuvent présenter des demandes pour l’obtention d’une aide sociale de 500 dinars.
Dans un communiqué publié hier, le ministère appelle les étudiants concernés à accompagner leurs demandes d’une attestation sur leur situation sociale.
Le dossier de candidature doit comporter une photocopie de la carte d’identité nationale et de l’inscription au titre de l’année universitaire 2010-2011, ainsi que des attestations sur la situation sociale et familiale du candidat.
Le communiqué indique, également, que les demandes doivent être déposées, directement, au bureau d’ordre central du ministère ou par voie postale à l’adresse suivante : ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, avenue Ouled Haffouz 1030 - Tunis.
Le communiqué précise que les services du ministère s’engagent à examiner les dossiers avec l’attention requise et à fournir une réponse dans les plus brefs délais.
Une femme s’immole par le feu devant le siège du gouvernorat de Monastir
Une femme, originaire de la ville de Sfax, s’est immolée par le feu, hier, devant le siège du gouvernorat de Monastir.
Une source médicale a indiqué au correspondant de l’agence Tunis-Afrique Presse (TAP) que la victime souffre de brûlures de troisième degré et que «son cas est grave».
La victime avait été transférée, en début d’après-midi, à l’hôpital universitaire Fattouma Bourguiba à bord d’un véhicule de la protection civile.
La sœur de la victime affirme ne rien savoir sur les raisons qui ont poussé sa sœur à entreprendre cet acte grave précisant que cette dernière «trouvait des difficultés à obtenir de la CNAM des médicaments pour son mari atteint de cancer et qui vient d’être opéré».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com