Tunisie: 3 – Rwanda :1 : L’essentiel est fait





L’équipe de Tunisie a réussi sa première victoire lors du CHAN 2011.
Une victoire qui la place en bonne position pour la qualification aux quarts de finale.
Au vu de la rencontre dans son ensemble, il est évident que l’équipe tunisienne n’a pas volé sa victoire acquise au dépens d’une équipe rwandaise bonne techniquement mais faible tactiquement et qui n’a pas trouvé les solutions adéquates pour tromper la défense de l’équipe tunisienne plus alerte que lors de la rencontre face à l’Angola. Disons que notre Onze national, sans être un foudre de guerre a réussi sa première victoire en ce CHAN. Mais bien des choses sont à revoir si on veut aller loin dans cette compétition. Toujours est-il que les choix de l’entraîneur Sami Trabelsi qui a remporté par la même occasion sa première victoire à la tête de l’équipe de Tunisie, sont très discutables.
Ainsi après le nul concédé à l’équipe d’Angola, la victoire est devenue impérative pour l’équipe de Tunisie afin de prendre option sur la qualification au second tour du CHAN. Pour cela, Sami Trabelsi a préféré aligner les mêmes éléments afin de garder la cohésion du groupe surtout que le volume de jeu présenté face à l’Angola lors du 1er match a été jugé bon dans l’ensemble par le staff technique et seul la réussite a manqué aux Tunisiens pour remporter un large succès.
Donc ce n’était que partie remise pour l’entraîneur qui a cherché a donné une nouvelle chance aux mêmes joueurs, alors que nous avons remarqué face à l’Angola qu’un bon nombre d’entre eux ont été loin de donner pleine satisfaction au cours de la rencontre inaugurale.
Les premières touches de balles ont laissé entrevoir une nette volonté des joueurs tunisiens de s’imposer dans ce duel inégal sur le papier du moins, et une infiltration de Darragi et un centrage en retrait a donné le ton pour l’équipe de Tunisie. Mais l’occasion la plus nette a été rwandaise, lorsque Harona, lancé dans le dos des défenseurs tunisiens, a remis la balle sur un plateau à Tuisingé qui rata l’aubaine (6’).
L’équipe tunisienne qui n’est parvenue à desserrer l’étau qu’après un quart d’heure de jeu a vu Kasdaoui réussir une très belle reprise de volée, mais sa balle a été repoussée par le gardien Ndolo (19’). Mais à la 22e minute, ce même Ndolo a été incapable de repousser le tir de Darragi lancé par Msakni dans le dos des défenseurs rwandais.
Mais cet avantage a été de courte durée puisque deux minutes plus tard Jean Claude Tuyisengé a réussi à reprendre une passe de Jean Baptiste, de fixer Hichri et de tirer loin de Mathlouthi pour marquer le but égalisateur (24’).
Les Tunisiens n’ont pas baissé les bras et à la 33e minute Darragi remet sur Adel Chadly, dont le centrage a été repris victorieusement par Kasdaoui qui redonna l’avantage aux siens. L’occasion de tripler la marque a été offerte à Youssef Msakni qui a tiré en force dans les bras du gardien Ndolo (35’). Il fut imité une minute plus tard par Abdenour dont le tir s’est écrasé sur la transversale.
Ce n’est que partie remise, car à deux minutes de la fin de la première période Zouheir Dhaouadi sur balle arrêtée réussit le troisième but des nôtres. Un but qui a pratiquement scellé le sort de la rencontre.
Le début de la seconde mi-temps a été favorable à l’équipe tunisienne qui aurait pu quadrupler la marque sauf que Kasdaoui servi par Msakni sur coup franc de Dhaouadi a buté sur le gardien rwandais (48’). Le même Kasdaoui a raté une nouvelle occasion en mettant à côté une balle facile après s’être présenté seul devant le gardien adverse (73’).
La 76e minute a vu l’expulsion de Sibomana, une expulsion qui a obligé l’équipe rwandaise de terminer la rencontre à dix au moment même où les coéquipiers de Ndolo avait pris le match en main et ont dominé les débats face à une équipe tunisienne mal au point sur le plan physique et qui a joué la prudence se limitant à gérer son avance.
Formations
Tunisie : A. Mathlouthi – Kh. Souissi – F. Gharbi - A. Abdenour – W. Hichri – A. Chadly– M. Traoui – Y. Msakni (W. Ben Yahia) – O. Darragi (Kh. Korbi) – S. Kasdaoui (L. Chehoudi) – Z. Dhaouadi.
Rwanda : Ndolo – Sibomana – Mbéyé – Kapet – Garesama - Abouda – Harona – Jean Baptiste – Ndayshime – Iranzi (Tuyinese) – Tuyisengé

Mohamed Hedi


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com