Un prêtre assassiné à l’Ecole salésienne de La Manouba : Le ministère de l’Intérieur condamne fortement et ouvre une enquête





Le cadavre du prêtre Marek Marius Rybinski, salésien et économe de l’école Salésienne de La Manouba, a été découvert, hier, dans un dépôt de l’école, sise à la Rue Ibn Jazzar.
De nationalité polonaise, la victime avait été égorgée et déposée dans le dépôt de l’école, rapporte l’archevêché de Tunis, qui ajoute dans un communiqué que la famille salésienne, ainsi que la famille de la victime et l’ambassadeur de Pologne en Tunisie ont été mis au courant de cette tragédie.
M. Néji Khedri, assistant de l’économe assassiné, a indiqué au correspondant de l’agence TAP que le prêtre était âgé de 34 ans et qu’il avait été battu avant d’être égorgé.
Dans un communiqué dont l’agence TAP a reçu une copie, le ministère de l’Intérieur exprime sa profonde tristesse, à la suite de l’annonce de l’assassinat du prêtre polonais, Marek Marius Rybinski, accusant «un groupe de terroristes fascistes aux orientations et appartenances extrémistes», d’être derrière ce crime, «comme le montrent la méthode de l’assassinat et les investigations menées, à cet effet.»
Le ministère dénonce, en outre, «l’exploitation par ces extrémistes de la conjoncture exceptionnelle actuelle, pour perturber l’ordre public, engager le pays dans la spirale de la violence et du désordre et semer la terreur dans les rangs des citoyens, surtout que certains chantres de l’extrémisme ont scandé, au cours de la dernière période, des slogans racistes et extrémistes, lors de certaines marches appelant au rejet de l’autre, à l’extrémisme, au racisme et à la discrimination religieuse» et à faire régresser le pays de plusieurs siècles.
Condamnant «fortement cette vile agression», le ministère de l’Intérieur promet à ses auteurs et à ses instigateurs «les sanctions les plus sévères», et rassure «tous les citoyens et les étrangers, en particulier, qu’il ne ménagera aucun effort pour rétablir la sécurité, faire face à toutes les agressions et les sanctionner, selon leur degré de gravité.»
Il appelle, d’autre part, «tous les Tunisiens à faire preuve de vigilance et à aider à lutter contre ces graves crimes terroristes, dans le but de renforcer la stabilité et de préserver les acquis de la Révolution.»
Une enquête a, par ailleurs, été ouverte sur ce crime par le juge d’instruction du tribunal de La Manouba.
 


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com