Facebook, quand tu nous tiens





Le fameux facebook semble séduire tout le monde. Après les organismes gouvernementaux,
voilà que les salons de thé s’y mettent également.
Facebook par-ci, facebook par-là, le fameux réseau social n’a pas fini d’être le centre du monde et de séduire presque tout le monde.
Les salons de thé, lieux de rencontre entre jeunes, se sont mis à cœur joie à cette euphorie «facebookienne».
En effet, un salon de thé a ouvert dernièrement dans la rue de Marseille à Tunis. Rien de nouveau jusqu’à maintenant sauf que ce salon de thé a été baptisé…. «Facebook». C’est dire à quel point le réseau social le plus en vogue est devenu un élément incontournable dans le quotidien des Tunisiens.
«?a fait huit mois que nous avons décidé de donner ce nom à notre salon de thé, mais nous avons rencontré quelques problèmes d’ordre financier. C’est un nom original qui attire les jeunes et les moins jeunes», affirme Ahmed Baccar, propriétaire du salon.
L’originalité de cette idée ainsi que l’intérêt que portent les jeunes à tout ce qui est en rapport avec l’indéboulonnable facebook ont fait que ce salon de thé devient un phénomène de société. «?a fait uniquement deux jours que nous avons ouvert et les jeunes n’arrêtent pas d’affluer vers notre salon de thé. Même les passagers nous demandent des infos pour savoir de quoi il s’agit. Certains prennent des photos du salon et ils ont créé des pages sur facebook», témoigne le propriétaire.
Les organismes
gouvernementaux s’y mettent
Qui a cru que viendra un jour où les ministères se déploient pour créer leurs propres pages sur facebook? Il y a quelques mois cela relevait de la fiction, mais cette fiction est devenue une réalité. En effet, le ministère de l’Intérieur (la locomotive), le ministère des Affaires étrangères, le ministère de l’Industrie e de la technologie, ainsi que le ministère de la Défense nationale ont rejoint facebook. Ces ministères semblent se mettre dans une nouvelle stratégie de communication qui a pour principal public les facebookeurs formant une vraie communauté.
Entre les communiqués de presse, les vidéos, les photos, ainsi que les concours, les pages officielles des ministères constituent un espace aussi utile que communicatif. Le nombre de fans de ces pages s’accroît de jour en jour.
Quoi qu’il en soit, le facebook n’est plus un simple réseau social, c’est devenu un mode de vie et tout le monde s’y met à cœur joie.

Meher KACEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com