Tunisiens en Libye : Arrivée, hier, des premiers rapatriés à Tunis-Carthage





Tunisiair a entamé son plan de rapatriement des Tunisiens résidant en Libye après la dégradation de la situation sécuritaire dans plusieurs villes de la Jamahiriya. Les premiers rapatriés sont arrivés hier à 16 heures.
Au moment où les flux de Tunisiens ont commencé, depuis dimanche, à traverser le poste frontalier de Ras Jedir pour fuir les émeutes en Libye, les autorités tunisiennes ont décidé de mettre en place un plan de rapatriement aérien en coordination avec Tunisiair, épaulée par la compagnie libyenne «Libyan Airlines».
Deux vols ont été assurés hier par Tunisiair, permettant le rapatriement de 427 personnes depuis l’aéroport de Triploli. Le premier avion, un A-300, devait atterrir hier vers 18 heures avec, à son bord, 265 passagers. Le second, un A-320 d’une capacité de 162 personnes, devait décoller de Tripoli à 20h30.
Selon le communiqué diffusé à cet effet, hier, par le ministère des Affaires étrangères, Libyan Airlines doit, quant à elle, poursuivre son programme de vols quotidiens formés de deux vols à destination de Tunis. Le programme de la compagnie libyenne comprend, en effet, deux vols quotidiens depuis l’aéroport international de Tripoli dont le premier est à 7h30 et le second à 18 heures.
Le même communiqué devait souligner, par ailleurs, que «des voyages supplémentaires seront organisés en cas de besoin». La compagnie «Tuninter» contribue, de son côté, aux programmes de rapatriement des Tunisiens dont 25 ont été ramenés, dimanche, sur le vol Sfax-Tripoli. La compagnie affirme qu’elle se «tient prête à assurer le transport de ceux qui le désirent» à travers les 3 voyages hebdomadaires sur la ligne Sfax-Tripoli s’effectuant dimanche, mercredi et vendredi.
Il faut noter, cependant, que les autorités libyennes ont procédé à la fermeture des aéroports de Benghazi et Misrata situés à l’est de la Jamahiriya, après les confrontations sanglantes entre les opposants et l’armée. M. Slaheddine Jemmali, ambassadeur de Tunisie à Tripoli, devait préciser dans ce sens que «des contacts sont en cours entre l’ambassade et les autorités et les services de sécurité libyens, afin d’assurer le retour des Tunisiens, que ce soit à travers l’ouverture d’une ligne aérienne ou par leur rapatriement par voie terrestre», assurant que les frontières terrestres tuniso-libyennes situées à 170 km de Tripoli «sont ouvertes et sécurisées».
Le ministère des Affaires étrangères a tenu à noter, d’autre part, qu’«aucune agression n’a été constatée, jusqu’à présent contre la communauté tunisienne en Libye». Affirmant que «les peuples tunisien et libyen sont unis par des liens d’amitié et de fraternité».
Selon l’ambassade de Tunisie à Triploi, la communauté des Tunisiens résidant en Libye est estimée à 50 mille. Depuis le déclenchement des violences dans certaines villes de la Jamahiriya, notamment à Benghazi, un millier ont exprimé leur désir de rentrer à Tunis.

Hassan GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com