40e jour du décès du Dr Chelli à la Faculté de médecine : Adieu cher Docteur !





Le Dr Mohamed Chelli, considéré comme l’un des pères de la gynécologie tunisienne, s’est éteint le 1er décembre dernier à Tunis, à l’âge de 80 ans.
En hommage, la faculté de médecine de Tunis a organisé, hier, une cérémonie de quarantième jour en la présence d’un bon nombre de médecins, de ses anciens collègues et de sa famille. « Le brillant élève du lycée Sadiki issu d’une famille modeste, son père travaillant au service d’enregistrement des finances, se distingua par son intelligence et ses prouesses scolaires. Mieux, il savait ce qu’il voulait faire et ce qu’il aimerait devenir. Médecin», note l’un des médecins présents. Et d’ajouter: «Avec la mort de Dr Chelli, notre pays a perdu le père de la gynécologie. Au fait, Mohamed Chelli était le seul de sa génération à avoir opté pour cette spécialité ». Plusieurs médecins, et plusieurs étudiants ont été présents lors de la cérémonie. Pour eux, le défunt est l’un des pionniers de la Faculté de Médecine de Tunis où il commença à enseigner dès son ouverture en 1964. Jusqu’en 1984, soit vingt ans durant, il donna des cours de gynécologie et obstétrique et forma des gynécologues de haute gamme dont sa femme, Pr Héla Chelli, qui était présente avec ses deux filles, la première est radiologue et la seconde est gynécologue, comme sa mère qui a « hérité » de son mari le poste de chef de service dans le même l’hôpital.
Citoyen responsable et dévoué, le regretté Mohamed Chelli s’est engagé pleinement dans le programme national du planning familial dès 1966. Premier président de la Société tunisienne de gynécologie-obstétrique, il fut l’auteur de nombreux manuels scientifiques et aura été, ainsi, un de ces phares dont la médecine tunisienne peut tirer orgueil et fierté.

S.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com