CONSEIL MINISTERIEL : Nouvelles mesures pour la promotion de l’emploi





 Un Conseil ministériel présidé, hier, par le Premier ministre M. Mohamed Ghahnouchi, a été consacré à la promotion de l’emploi des diplômés du système de l’enseignement et de la formation.
Le conseil ministériel a décidé d’un ensemble de mesures. Il s’agit:
Premièrement:
La mise en place d’un système baptisé le programme AMAL en faveur des diplômés de l’enseignement supérieur permettant au jeune de recevoir une formation dans les spécialités demandées par le marché de l’emploi et d’effectuer des stages dans différents do­maines.
La formation se déroule dans les centres de formation, publics et privés, et les centres intégrés relevant des entreprises économiques.
Chaque jeune participant à ce programme bénéficiera d’une allocation de 200 dinars par mois pour une période maximale d’une année ainsi que d’une couverture médicale.
Les bureaux de l’emploi seront chargés de la mise en oeuvre et du suivi de ce programme.
Ce programme concernera, dans une première étape, 50 mille jeunes, filles et gar­çons, sur la base des critères suivants:
La période de chômage
La situation sociale de la famille du chômeur
Le niveau de développement économique de la région à laquelle appartient le chômeur
La mise en oeuvre de ce programme com­mence le 1er mars 2011, dans les différentes régions du pays, avec la participation des représentants de la société civile.
Les dossiers des jeunes qui veulent adhé­rer à ce programme doivent être déposés auprès des bureaux régionaux de l’emploi.
Deuxièmement:
Recrutement de 14 mille demandeurs d’emploi dans la fonction publique, dont 8150 diplômés de l’enseignement supérieur, à travers des concours garantissant la transpa­rence et l’égalité des chances entre les can­didats, y compris la publication des résultats partiels et définitifs.
Ces concours seront organisés à l’échelle des régions, afin de les rapprocher des concer­nés.
Les différentes structures publiques concer­nées ont la charge de proclamer les résultats de ces concours, avant la fin du premier se­mestre de l’année 2011, sous la supervision des services du Premier ministère.
Troisièmement:
Création d’un système «Préparation au travail dans la fonction publique» qui aide les diplômés de l’enseignement supérieur au chômage de longue durée à se préparer aux concours qui seront ouverts au niveau de toutes les structures publiques.
La priorité est accordée, dans ce programme, aux diplômés au chômage, depuis trois ans au moins.
Une allocation mensuelle de 200 dinars est accordée aux adhérents à ce programme. Ils bénéficieront, en outre, d’une couverture médicale durant la période de formation.
Les services du Premier ministère supervi­seront ce programme, en collaboration avec les bureaux de l’emploi relevant du ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi.
Ce programme concernera, en cette étape, 10 mille jeunes, filles et garçons, sur la base des critères suivants:
La période de chômage doit être de trois ans au moins
La situation sociale de la famille du chômeur
Le niveau de développement économique de la région à laquelle appartient le chômeur
Quatrièmement:
Octroi d’une allocation de 80 dinars par mois à 40 mille jeunes, filles et garçons, au cours de l’année 2011, dans le cadre du programme d’adaptation et d’insertion professionnelle des jeunes ayant un niveau d’enseignement se­condaire. Ce programme a bénéficié à 25 mille jeunes en l’année 2010.
Les bureaux de l’emploi veilleront à l’exé­cution de ce programme.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com