Tunisie – Nigeria/ Nouveau jour de gloire





* Eliminatoires des J.O. 2004 - Stade 7 Novembre de Radès (17h00)- Arb : Benouza (Alg) - Direct TV T7 Battre les Nigérians pour prendre part aux Jeux Olympiques d’Athènes l’été prochain. Telle est l’ambition de nos Aiglons. La tâche est ardue mais avec une détermination à toute épreuve, les camarades de Mouelhi savent pertinemment qu’à cœur vaillant, rien d’impossible. En effet, après la médaille d’or remportée aux J.M. 2001 et le titre africain gagné lors de la CAN 2004, le football tunisien semble prendre goût aux sacres. Et les Boussaïdi, Zitouni ou Hagui, qui ont goûté aux délices de l’une ou de l’autre consécration, entendent mener cet après-midi leurs camarades vers la gloire en venant à bout des super Eagles sur la pelouse du stade de Radès qui est en passe de devenir un vrai porte-bonheur aux nôtres. Bien sûr, pour arracher le billet qualificatif, nos représentants sont appelés à souffrir, à puiser aux fins fonds de leurs ressources. L’application tactique et la concentration ne suffiront peut-être pas. La rage de vaincre devrait constituer un allié de premier ordre car elle seule permettra à Mouelhi et consorts d’être présents dans chaque mètre carré du terrain et de gagner les duels car en face il y aura des Nigérians très doués techniquement et capables de renverser la tendance en leur faveur à n’importe quel moment. Nos joueurs sont donc avertis et Khemaïs Laâbidi, conscient du rôle de la force mentale a toujours insisté ces derniers temps sur le volet psychologique afin que tout élément, appelé à fouler le gazon de Radès, puisse donner le meilleur de lui-même. Quant au plan d’attaque, le sélectionneur tunisien a programmé le jeu en bloc qui assure la supériorité numérique tant en phase offensive que défensive et là, le rôle des joueurs de couloir pourrait s’avérer prépondérant comme c’était le cas lors des dernières confrontations. En somme, la solidarité du groupe et la ruse tactique devraient normalement permettre à nos «Aiglons» de survoler les débats avant de prendre leur vol vers l’autre rive de la Méditerranéen, du côté d’Athènes en août prochain. Au niveau de la formation rentrante et après une réflexion Khemaïs Laâbidi a opté pour certains changements. En effet, le match d’application effectué avant-hier au terrain central de Radès a donné à voir la titularisation du revenant Chaâbani au poste de latéral gauche. Celui-ci a été préféré à Bhraïri et à Rhouma. Au milieu, Kamel Zaïem qui passe par une période favorable a arraché une place de titulaire alors que devant le sociétaire de Greteïl, Aymen Letifi a réussi à convaincre et part rentrant aux côtés de Zitouni. Ainsi la défense sera composée de Boussaïdi, Chaâbani, Ghezal et Hagui, l’entre-jeu de Zaïem, Yahia, Mouelhi et Jomaâ et l’attaque de Letifi et Zitouni. Des choix dictés certainement par le profil de l’adversaire nigérian et les exigences de la rencontre. Jamel BELHASSEN _______________ * Le onze tunisien KHALLOUFI BOUSSAIDI CHAABANI GHEZAL HAGUI ZAIEM W. YAHIA MOUELHI LETIFI ZITOUNI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com