A.G. élective du C.A. : Un public acquis à Atrous





Comme prévu, les Clubistes ont été les premiers à instaurer la loi des urnes pour élire le président du club et son premier adjoint. Le choix s’est porté en toute logique sur Jamel Atrous …
Les supporters et dirigeants ont effectué hier un véritable marathon avec deux A.G. en un seul jour. La première a servi à amender les articles 20 et 21 pour permettre aux adhérents du club de voter sans condition d’ancienneté. Ainsi, les 1700 adhérents inscrits jusqu’à hier ont été invités à l’A.G. élective de l’après-midi pour élire le président et le premier vice-président.
Dans une salle assez bien remplie, les supporters clubistes étaient à la fête même si les grands du club ont préféré boycotter l’A.G. Ainsi, on n’a pas vu les Hammadi Bousbiaâ, Hammouda Ben Ammar, Ferid Abbès, Kamel Idir ou Cherif Bellamine (ce dernier étant encore en convalescence) … C’est même une supportrice, l’avocate Neziha Boudhib qui a dirigé les travaux même si l’ordre du jour ne contenait que les élections. Parmi les figures connues croisées hier dans la salle, nous citons particulièrement Attouga, toujours aussi fidèle à ses couleurs, Chiheb Khiari, Mohamed Ali Klibi, Zouhaïr Hammami, Mejdi Khelifi, Zine El Abidine Oueslati, Mehdi Miled, Lotfi Mhaïssi, Abdessalem Younsi, les frères Ben Samir …
Avant de passer aux urnes, c’était au tour de Jamel Atrous de se présenter : «Pour moi, c’est un grand honneur de présider mon club de toujours. J’estime que nous aurons besoin de tous les Clubistes et il ne faut exclure aucun enfant du club car la réussite est toujours collective». Pour ce qui est des candidatures, il y avait trois prétendants au poste de président : Jamel Atrous, Hassen Yaâcoub et Somrani Ben Aissa qui n’était pas présent, et quatre candidats pour celui de premier vice-président : Salah Mannaï, Hédi Zaghouani, Nejib Ben Ghorbel et Moez Brahmi. Les supporters n’ont pas attendu l’heure du vote pour se prononcer en acclamant du geste et du verbe Jamel Atrous.
Ce dernier s’est montré très proche du public et il a tenu à faire la queue pendant une heure pour avoir droit au vote.

Kamel ZAÏEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com