Journée de la colère à La Kasbah : Les Tunisiens manifestent contre le gouvernement





Une nouvelle fois les Tunisiens prennent rendez-vous avec l’histoire de la Révolution. Une manifestation, plutôt un grand rassemblement, a été organisée à La Kasbah, encore une fois grâce à des appels sur «Facebook»…
Lieu: place de La Kasbah. Date: vendredi 25 février 2011. Evénement, vendredi du départ du gouvernement …C’est du moins ce qui était annoncé depuis quelques jours sur des dizaines de page de «Facebook». Résultat, une présence massive, surtout de la part des jeunes, de toutes les régions du pays. A l’appel à la prière, des centaines de manifestants, si ce n’est quelques milliers de manifestants, se sont rassemblés devant le mosquée de La Kasbah pour la prière du vendredi.
Une fois la prière terminée, les voix de la foule s’élevaient. Tantôt contre le gouvernement avec le slogan «Dégage», tantôt des appels de soutien pour les peuples arabes qui luttent contre la dictature, et surtout les Libyens.
Il n’y avait plus de place pour un pied à La Kasbah, mais les gens ne cessaient d’arriver de tous les coins, et le nombre ne cessait d’augmenter. Le nombre, selon la comité d’organisation, dépassait de loin les 50 mille manifestants. D’autres parlent même de 70 mille. Leur seule et unique envie est parvenir à faire tomber le gouvernement et le régime avec.
De nouvelles lois et de nouveaux représentants pour eux.
Ce sit-in qui se poursuit devant le siège du gouvernement depuis une semaine déjà contre le laxisme a réuni des Tunisiens de toutes les sensibilités, avocats, journalistes, médecins, étudiants, élèves et simples ouvriers, de toutes les régions, du Nord au Sud en passant par le centre et les régions côtières. Tout le monde y était cette fois.
Par la même occasion, les manifestants ont exprimé leur sympathie et soutien au peuple libyen soumis depuis plusieurs jours à la persécution barbare et anéanti par le régime du dictateur Mouammar Kadhafi.
Plusieurs slogans et banderoles appellent le gouvernement libyen à arrêter immédiatement cette boucherie contre son peuple.
Le souffle de la révolution qui a commencé en Tunisie touche désormais toute la nation arabe. Après l’Egypte, plusieurs pays sont sur la voie de la liberté..


Mohamed M’DALLA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com