La Bourse de Tunis paye le prix de la révolution





A l’instar des semaines précédentes et depuis les derniers événements survenus dans le pays, le Tunindex continue sur sa tendance baissière et s’enfonce davantage dans le rouge avec 44 titres en baisse sur les 56 sociétés cotées, accumulant une perte de 20,62% depuis le début de l’année.
Côté volume, la semaine a été peu animée avec 19,39MDt échangés, soit une moyenne quotidienne de 3,879MDt.
Carthage Cement continue de monopoliser les échanges sur le marché, accaparant +26% du total transigé (soit 5MDt) et termine la semaine dans le rouge avec une perte hebdomadaire de 11,32% (à 2,350Dt) et ce, malgré les efforts de rassurance de la direction de la société sur l’état d’avancement du projet et sur les perspectives de croissance et de création de valeur de la société.
Fortement corrélé avec le Tunindex, le secteur bancaire perd du terrain et cède 9,66% dans un échange de plus de 4,153MDt (soit 21,89% du volume total du marché).
Les plus fortes baisses ont été supportées par la BNA (-18,23% à 9,820 Dt) et la STB (-16,67% à 10Dt), pour respectivement 264 MDt et 868,8MDt échangés.
Rappelons que le total des engagements de ces banques envers la famille Ben Ali et Trabelsi s’élèvent respectivement à 336,4MDt et 498,8MDt.
Dans le même sillage et dans un échange plus important de plus de 1MDt, la BT cède 10,55% à 9,750Dt. Son rendement depuis le début de l’année s’élève à +3,61% contre -22,7% pour le secteur.
Les engagements de la banque envers la famille du président déchu s’élèvent à 258,8 MDt, soit 8,5% du total des engagements de la banque.
La première banque privée de la place, la BIAT, a suivi la même tendance et perd 10,89% (à 54,360Dt) malgré les tentatives de son management de rassurer les investisseurs sur la pérennité de la banque.
Les engagements de la BIAT liés aux familles Ben Ali (350MDt) ne présentent pas de risque, selon les termes du PDG de la banque et sont répartis comme suit : 220 MDt pour Orange et Tunisiana, 65MDt pour Ennakl Automobile et Peugeot et 35MDt pour Carthage Cement et Tunisie Sucre.
Du côté des sociétés d’assurance, le secteur a animé le marché à hauteur de +10,3% et l’indice a terminé la semaine dans le rouge avec un repli de 9,10%.
Le titre Assurance Salim a réussi à garder son niveau de cours de la semaine dernière (26,790Dt) dans un échange de 1MDt.
Moins entourés, avec respectivement 614mDt et 298mDt, les titres Tunis Ré et STAR reculent de 12,69% (à 11,350Dt) et 12,5% (à 146,110Dt).
Dans le secteur automobile et équipementier, la tendance a été également orientée à la baisse (-7,85% pour l’indice).
Le titre Ennakl Automobile s’affiche en tête des plus fortes baisses du secteur, avec -12,94% à 7,200Dt dans un échange de 1,15MDt.
Les titres ARTES, ASSAD et GIF suivent la même tendance et respectivement 11,61% (à 9,900Dt), 11,79% (à 10,250Dt) et 11,08% (à 6,580Dt).
D’un autre côté, Tunisair poursuit son trend baissier et cède 4,88% pour s’établir à 1,950Dt, ramenant son rendement depuis le début de l’année à -21,69%.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com