L’E.N. sur le toit de l’Afrique : L’envol des Aigles de Carthage





La Tunisie a remporté la 2e édition du CHAN démontrant une volonté sans faille et un grand désir
de se surpasser
Dans un pays qui traverse actuellement une période agitée sur le plan politique, ce succès a été vécu comme un véritable triomphe. Le football tunisien s’est donc livré à une nouvelle démonstration de force à travers une compétition réservée aux joueurs évoluant dans leur championnat national. L’exploit est d’autant plus impressionnant que les footballeurs tunisiens se trouvent au chômage technique depuis le début de l’année, en raison des événements politiques.
Avant de dominer l’Angola (3-0) à Khartoum, les Aigles de Carthage ont fait leurs preuves en éliminant coup sur coup l’Algérie en demi-finale et la RD Congo, tenante du titre, en quart de finale. Conçu à l’origine pour offrir une meilleure exposition aux joueurs restés au pays, le CHAN a également permis de mesurer l’état des forces en présence au niveau des différents championnats africains.
Le champion
Considéré depuis longtemps comme l’une des compétitions les plus relevées, le championnat de Tunisie a souvent brillé sur la scène continentale. La sélection présente au Soudan a confirmé la bonne santé du football national en remportant sa première grande compétition internationale depuis la Coupe d’Afrique des Nations 2004. «Cette équipe possède des joueurs talentueux qui ont un bel avenir devant eux. Leur état d’esprit m’a particulièrement impressionné. Il faut dire que nous tenions à offrir ce trophée au peuple tunisien», a commenté le sélectionneur Sami Trabelsi.
La Tunisie a fait la différence en deuxième mi-temps, sur trois frappes victorieuses signées Mejdi Traoui, Zouhaier Dhaouadi et Oussama Darragi. L’Angola, qui avait tenu les Aigles de Carthage en échec (1-1) au premier tour en égalisant dans le temps additionnel, a dû baisser pavillon. Les Palancas Negras avaient pourtant entamé le match sur un bon rythme, mais leur incapacité à contourner la défense tunisienne a finalement causé leur perte. Non content d’ouvrir le score deux minutes après le retour des vestiaires, Traoui s’est encore illustré en offrant une passe décisive à Dhaouadi à un quart d’heure du terme. Cinq minutes plus tard, Darragi scellait définitivement le score.
Le finaliste
Nommé quelques semaines avant le début de la compétition soudanaise, le sélectionneur Lito Vidigal avait choisi d’emmener son équipe en stage au Brésil pour préparer son équipe. La Girabola étant actuellement en pleine trêve estivale, la condition physique a longtemps été au cœur de ses préoccupations. Ses dirigeants lui ont confié pour mission de se qualifier pour la prochaine Coupe du monde mais le CHAN était évidemment une bonne occasion pour lui de découvrir les joueurs du cru, majoritaires en sélection. L’Angola a validé son billet pour les quarts de finale lors de la dernière journée de la phase de poules en signant son unique succès contre le Rwanda. Par la suite, les Palancas Negras ont eu recours aux tirs au but pour écarter successivement le Cameroun et le Soudan. «C’est déjà un bel exploit que d’atteindre la finale», a souligné Lito. «C’est une bonne base pour le travail que je compte effectuer avec la sélection».
La star
Zouhaier Dhaouadi a été élu meilleur joueur du CHAN. Véritable maître à jouer de sa formation, le milieu de terrain offensif tunisien a également su se montrer décisif dans les moments importants. Malgré une grave blessure, le natif de Kairouan a participé à la dernière Coupe d’Afrique des Nations 2010. Il est depuis régulièrement appelé en sélection.
L’exploit
Adel Chedli était international en 2004, lors du dernier sacre africain de la Tunisie. Il est désormais le seul joueur à avoir remporté les deux principales compétitions continentales. A 34 ans, le milieu de terrain achève sa carrière à l’Etoile du Sahel, après avoir porté les couleurs de clubs comme Saint-Étienne, Sochaux, Istres ou encore Nuremberg.
La surprise
L’Afrique du Sud avait envoyé une équipe expérimentale au Soudan, ce qui ne l’a pas empêchée d’aligner trois victoires consécutives au premier tour. Entraînée par Simon Ngomane, cette sélection atypique était composée principalement de pensionnaires de troisième division, suite au refus des clubs des deux premiers échelons de libérer leurs joueurs. En dépit de leur manque d’expérience, les Bafana Bafana ont notamment dominé le Ghana, grand favori de l’épreuve, avant de mordre la poussière face à l’Algérie en quart de finale. Impressionnées par ces performances, plusieurs formations de l’élite cherchent désormais à recruter ces nouveaux internationaux.
La prochaine édition
Le prochain Championnat d’Afrique des Nations aura lieu dans trois ans. En effet, la Coupe d’Afrique des Nations sera disputée les années impaires à partir de 2013. Afin de ne pas surcharger le calendrier, le CHAN passe donc aux années paires. Le prochain rendez-vous est prévu en Libye en 2014. L’édition suivante se déroulera au Rwanda en 2016.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com