E.S.T. : Maâloul à l’heure des choix





Le match amical contre le CSS annulé, l’EST se rabat sur les entraînements
pour effectuer les derniers réglages avant la reprise hypothétique de la L1.
La série des matches amicaux effectuée tout au long du mois de février (EAM, JSK, ASG et CSHL) a permis à Nabil Maâloul d’améliorer certains aspects du jeu, de récupérer des éléments qui manquent terriblement de compétition à l’instar de Baghouli, Abdi et Bouazzi et de lancer dans le grand bain les Mhirsi, Hadda, Mejri, Ben Brahim, entre autres.
Seulement, l’absence des internationaux «A» au nombre de cinq durant tout un mois, des Olympiques engagés dans deux stages de préparation avec la sélection et des étrangers Traoré, Banana, Afful et Roger, rentrés chez eux pour des vacances a perturbé quelque peu le travail de groupe.
Aujourd’hui, Maâloul retrouve tous les étrangers, notamment les retardataires Roger et Afful, les internationaux Hichri, Korbi, Darragi, Msakni et Traoui qui devraient rejoindre le groupe demain après un court repos mérité observé après les efforts déployés lors du CHAN. C’est dire qu’à partir d’aujourd’hui, le coach sang et or aura à préparer ses plans pour la reprise et arrêter une formation-type.
Qui suppléera Darragi?
Tout un chacun sait que le champion sortant tirait sa force depuis deux saisons de l’apport de la paire Eneramo-Darragi. Aujourd’hui, le premier est parti monnayer son talent en Turquie, le second est suspendu pour trois matches après avoir été exclu à Sousse le 9 janvier dernier. Ainsi, il appartient à Maâloul de mettre sur pied une nouvelle approche offensive avec les éléments suivants: Msakni, Bahgouli, Bouazzi, Dramane Traoré, Ben Hamouda, Mhirsi et Ayari. La valeur intrinsèque de ce groupe n’est pas à discuter. Reste à trouver la bonne équation et lui laisser le temps de mûrir.
Derrière la première ligne, le quatuor Korbi, Traoui, Roger et Boughanmi ne semble inquiéter; quant à la défense, Maâloul aura l’embarras du choix dans l’axe central avec les Ben Youssef, Banana, Hichri, Bachtobji et Ben Mansour. En ce qui concerne les gardiens, Ben Chérifa tient pour l’heure la corde, en attendant le retour en forme de Naouara ou le miracle de voir Mejri ou Naouali refaire surface après une longue période sans compétition officielle qui a précipité leur recul au niveau technique.
En somme, c’est l’heure de nouveaux choix pour Maâloul qui aura à assurer une bonne transition et maintenir l’Espérance en haut de la hiérarchie nationale, elle qui a remporté les deux derniers titres de champion et qui est actuellement leader de la L1.
Jamel BELHASSEN


Selon le site d’Eurosport : Msakni vers l’Espanyol ?
Selon le site d’Eurosport, le milieu offensif tunisien, Youssef Msakni a été l’une des grosses révélations du CHAN remporté par les Aigles de Carthage. Les grosses écuries européennes lorgnent,désormais vers ce joueur hors pair.
Formé au Stade Tunisien, l’Espérantiste Youssef Msakni qui a émerveillé les observateurs au Soudan par son abattage permanent et sa vision du jeu est dans le viseur de l’Espanyol de Barcelone qui songe sérieusement à l’enrôler la saison prochaine.
Lors de la finale du CHAN contre l’Angola (3-0), Youssef Msakni s’est démené comme un diable, tout au long de la rencontre, puisant dans son registre pour éclabousser la rencontre par sa classe et sa vision du jeu. Msakni a gagné sur tous les tableaux et a été derrière le second but suite à une passe lumineuse au virevoltant Zouheir Dhaouadi et à l’origine du troisième goal signé par Darragi:
«J’ai gardé la foi avant le début du match et tout au long de la rencontre. Chacun parmi nous a essayé de se hisser à la hauteur de l’événement. Nous formons un groupe solidaire et nous nous attelons à pratiquer un football de bonne facture basé sur le collectif de l’équipe avant tout». C’est en ces termes que Msakni s’est confié juste après la fin de la rencontre à Allafrica.
Et de rajouter: «La personnalité du groupe est notre meilleur atout. Nous nous sommes montrés percutants, c’est notre tempérament qui nous a permis de nous transcender pour gagner ce trophée. Nous n’avons pas dit notre dernier mot et nous saurons nous hisser à la hauteur des attentes».
S’il ne prend pas la grosse tête, le sociétaire de l’Espérance pourrait ainsi être l’une des grosses révélations des championnats européens au cours de la saison prochaine.
J.B.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com