Le président rend le tablier : Ali Hafsi «dégage»!





Sitôt rentré du Soudan où il a assisté au CHAN remporté avec éclat par les Aigles de Carthage, Ali Hafsi, le président de la FTF, a annoncé son départ.
Durant cette trêve «forcée», le CSHL semble avoir trouvé l’équilibre escompté
au niveau de l’attaque avec le recrutement de deux éléments.
Ali Hafsi n’a pas attendu le fameux «Dégage» pour quitter son «fauteuil». Il a décidé de partir «la conscience tranquille» comme l’a affirmé à notre collègue du journal «Al Moussawar» hier. «Oui, je pars avec le sentiment du devoir accompli. Mais avant de présenter officiellement ma démission, il me reste quelques affaires à régler au sein de la FTF, à préparer l’Assemblée générale extraordinaire puis élective. Je dispose encore d’un mois pour le faire».
Néanmoins, d’aucuns estiment que Ali Hafsi cède sous la pression de plusieurs parties qui tiennent à ce qu’il parte, lui reprochant tant de choses. Et là, aussi, comme à son habitude, le premier responsable de l’instance fédérale trouve la parole: «Sachez que je pars sans pression aucune. Il s’agit pour moi d’une conviction personnelle. On m’accuse d’être un constitutionnel et membre de l’ancien régime alors que beaucoup de mes accusateurs l’étaient. Je laisse enfin la tâche à Dieu le Tout Puissant pour juger mon travail et celui des autres».
Tels ont été les propos de Ali Hafsi, tenus à son retour à Tunis. «Dégager» constitue pour lui la seule issue logique.


J.B.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com