Selon The Times : L’OTAN prépare une intervention militaire en Libye





La Grande-Bretagne et ses alliés au sein de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) sont en train d’élaborer des plans d’envoyer des avions de chasse en Libye et d’armer les rebelles qui se révoltent contre le colonel Moammar Kadhafi, a rapporté hier le quotidien britannique The Times.
Le Quotidien-Agences
Le Premier ministre britannique, David Cameron, a été le premier chef de gouvernement occidental à brandir la menace d’intervention militaire en Libye, quand il a annoncé lundi devant le parlement de Westminster avoir demandé à son ministre de la Défense et à l’Etat-major des forces armées britanniques d’élaborer des plans pour la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne en Libye en réponse à l’escalade de la violence dans ce pays.
Des avions de chasse occidentaux seront déployés pour empêcher Kadhafi de bombarder les manifestants, indique le Times.
Lors de son intervention devant le parlement de son pays, Cameron a insisté que le monde ne tolérera pas davantage d’escalade de la violence en Libye, où le peuple demande le départ de l’homme qui préside aux destinées de la Libye depuis 42 ans.
Pour sa part, la chef de la diplomatie Hillary Clinton a précisé qu’aucune action militaire impliquant des navires américains n’était prévue dans le pays.
Paris a indiqué que toutes les options étaient à l’étude, dont celle de l’interdiction du survol du territoire libyen qui nécessiterait toutefois l’implication de l’Otan et l’approbation de l’ONU.
L’Italie s’est déclarée favorable à une interdiction du survol de la Libye mais selon le Canada, il «ne semble pas y avoir de consensus» sur une telle mesure.
D’après le Times, l’intervention militaire de l’Occident sera décisive. Des sources militaires, citées par le journal, ont indiqué que la Grande-Bretagne dispose d’un nombre d’avions Typhoon capables d’assurer la surveillance de la zone d’exclusion projetée.
Parmi les autres options évoquées par Cameron figure l’armement des groupes rebelles libyens, indique le Times, ajoutant que le chef du Downing Street est également prêt à envoyer, le cas échéant, des troupes terrestres en Libye. Des responsables de la primature britannique ont indiqué que cette dernière option ne bénéficie toujours pas de l’unanimité.
Par ailleurs, certains journaux comme le Daily Telegraph ont rapporté que le colonel Kadhafi pourrait utiliser des armes chimiques contre la population en cas d’intervention étrangère.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com