L’ambassadeur d’Egypte : «Nous avons rapatrié 20950 Egyptiens»





Alors que des milliers d’Egyptiens continuent à affluer sur les frontières tunisiennes en provenance de la Libye, l’ambassade d’Egypte en Tunisie a mobilisé tous ses fonctionnaires afin de rapatrier dans les meilleures conditions les Egyptiens. Alors, pour savoir davantage sur la situation sur le terrain, le Quotidien a rencontré Son Excellence l’ambassadeur d’Egypte qui a éclairé notre lanterne sur les mesures prises par son gouvernement afin de venir en aide aux réfugiés égyptiens de Ras Jedir.
Interview réalisée par Habib MISSAOUI
Quelle est exactement la situation sur le terrain?
Laissez-moi tout d’abord saluer le peuple tunisien pour cet élan de solidarité exceptionnel qui fait tous les jours parler dans les médias et dans la rue égyptienne. Il est de mon devoir de faire part au peuple tunisien et à son armée nationale ainsi qu’à toutes les composantes de la société civile en Tunisie des sentiments les plus sincères du peuple égyptien et du gouvernement égyptien pour tout ce qui se fait ici en Tunisie afin de permettre aux réfugiés égyptiens de rentrer chez eux dans les meilleures conditions.
Nous sommes aujourd’hui en présence d’une situation exceptionnelle dictée par des événements exceptionnels qui sont en passe de transformer le monde arabe. Evidemment, il faut, également, des moyens exceptionnels pour résoudre tous les problèmes qui en découlent. C’est dans ce cadre qu’il faut analyser le flux exceptionnel de milliers de personnes qui fuient la Libye. Il y a aujourd’hui urgence à Ras Jedir concernant les réfugiés égyptiens qui ont traversé les frontières tuniso-libyennes. L’ambassade égyptienne à Tunis a mobilisé tout son personnel pour organiser leur rapatriement vers leur pays. En même temps, le gouvernement égyptien a créé une cellule de crise et suit de près la situation.
Nous avons et ce jusqu’à aujourd’hui rapatrié 20950 égyptiens sur 40000 qui sont depuis le 23 février à Ras Jedir. Mais nous sommes inquiets du sort de ceux qui sont toujours enclavés en Libye.
Justement, est-ce que vous avez des informations sur la communauté égyptienne qui est toujours en Libye?
Il faut savoir qu’entre un et un million et demi d’Egyptiens qui vivent en Libye, seuls deux cent mille ont réussi à quitter ce pays. Faut-il encore rappeler qu’il est difficile d’avoir la moindre information sur nos concitoyens qui peuvent faire l’objet d’actes d’agression ainsi d’ailleurs que les citoyens tunisiens qui n’ont pas réussi à quitter la Libye puisque le régime libyen les considère comme responsables de ce qui se passe actuellement dans ce pays.
Par ailleurs, nous lançons un appel à nos frères libyens pour protéger et aider les Tunisiens et les Egyptiens à rentrer chez eux.
Peut-on aujourd’hui parler d’une catastrophe humaine?
Non, c’est exagéré. Même que cela nuit aux efforts louables du peuple tunisien qui a ouvert ses bras pour accueillir tous les réfugiés en leur fournissant toute l’aide nécessaire afin de rendre leur séjour confortable et leur permettre de rentrer chez eux dans les meilleures conditions.
De notre côté, je tiens à préciser que les autorités égyptiennes ont mobilisé d’importants moyens pour rapatrier les Egyptiens. La compagnie Egypt-Air ainsi que deux vaisseaux de l’armée égyptienne sont mis à la disposition des réfugiés. L’ambassade a également conclu un accord avec la compagnie Nouvel-Air et la compagnie tunisienne de navigation pour affrêter leurs flottes respectives afin de rapatrier les 20000 égyptiens qui sont encore à Ras Jedir. Il y a lieu de signaler que trente-sept vols sont effectués quotidiennement entre les aéroports tunisiens et égyptiens.
Est-ce que vous coordonnez avec l’ONU afin d’accélérer cette opération de rapatriement?
Oui, et d’ailleurs plusieurs pays ont exprimé leur désir de participer dans cette opération. La France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne vont affrêter neuf avions et plusieurs ONG se sont mobilisées pour intervenir sur le terrain.
Toujours est-il que l’ambassade est en train de dresser un camp composé de cinq cents tentes pour abriter les réfugiés égyptiens à Ras Jedir. Dans le même contexte, le gouvernement égyptien est prêt à envoyer des médecins si nécessité y est pour aider les frères tunisiens dans ce formidable élan de solidarité.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com