José Luis Zapatero : «L’Espagne encourage le processus du changement historique en Tunisie»





M. Jose Luis Rodriguez Zapatero, Chef du Gouvernement espagnol, a souligné que sa visite, en Tunisie, vise à «encourager le processus de changement historique en Tunisie».
Il s’est déclaré «ému de visiter la Tunisie, une nation ancienne qui retrouve, aujourd’hui, sa liberté et la démocratie, avec un processus exemplaire à travers des manifestations pacifiques, ce qui fait de la Tunisie une référence et un modèle pour d’autres pays du monde arabe».
Au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue, hier après-midi, à Carthage, dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail qu’il effectue en Tunisie, M. Zapatero a mis l’accent sur les liens solides entre l’Espagne et les pays maghrébins et arabes, en général, et la Tunisie en particulier.
Il a affirmé que l’Espagne «est aux côtés de la Tunisie pour ce processus démocratique».
«Cette visite n’a pas pour objet de donner des conseils à la Tunisie, mais, seulement, d’accompagner son évolution et son développement» a indiqué le Chef du Gouvernement espagnol relevant que la Tunisie est un pays jeune qui aspire à la démocratie, à la liberté et au développement, ce qui sera à l’origine d’importants développements sociaux.
Il a réaffirmé l’engagement de l’Espagne et de l’Union européenne (UE) à aider la Tunisie à ouvrir de nouvelles perspectives économiques, en particulier à travers l’accord d’association établi entre la Tunisie et l’espace européen.
M. Zapatero a, par ailleurs, évoqué la situation qu’il a qualifiée de «très grave» sur la frontière tuniso-libyenne, avec l’afflux de milliers de réfugiés de différentes nationalités. Il a salué les efforts de la Tunisie pour répondre aux besoins de ces réfugiés, notamment son aide pour l’organisation des opérations de leur évacuation vers leurs pays.
Il a rappelé, à ce propos, que l’Espagne est l’un des premiers pays à envoyer, à la frontière tuniso-libyenne, un avion transportant 30 tonnes d’aides humanitaires pouvant satisfaire les besoins de 10 mille personnes, et ce dans le cadre de la concertation et la coopération entre le ministère espagnol des Affaires étrangères et son homologue tunisien.
Il a incité les autres pays européens à se joindre aux efforts internationaux, pour apporter de l’aide à ces milliers de réfugiés.
Le Premier ministre espagnol a, par ailleurs, souligné l’engagement de son pays à soutenir les Libyens afin que la Libye devienne, à son tour, un pays libre et qu’il retrouve la démocratie, à l’image de la Tunisie et l’Egypte. Il a affirmé, à ce propos, que «le vent qui a soufflé sur la Tunisie va, aussi, souffler sur d’autres pays arabes».
M. Jose Luis Rodriguez Zapatero a affirmé que «l’Espagne est déterminée à être présente auprès des pays du Maghreb, de l’Afrique et du Monde arabe dans leurs processus de changement et à les soutenir dans cette étape historique, sur la base de sa ferme conviction de la nécessité de défendre les valeurs de liberté, de démocratie et de la dignité des peuples».
De son côté, M. Beji Caïd Essebsi, Premier ministre du Gouvernement provisoire, a salué la visite d’amitié et de travail de son homologue espagnol en Tunisie qui vit «une étape historique et une nouvelle expérience après 23 ans de silence». Il a ajouté que cette visite traduit le soutien ferme de ce pays ami à la Tunisie dans le cadre de leurs relations séculaires.
Il a émis l’espoir que cette étape sera couronnée de succès et que la réussite accompagne tous les pays vivant des conditions similaires, dans leur parcours en quête de dignité, de liberté et de démocratie.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com