Economie tunisienne : Cinq projets d’urgence mis en place par la B.E.I.





Cinq sources de financements urgents ont été mis en place par la Banque Européenne d’investissement pour aider l’économie tunisienne.
En visite de deux jours en Tunisie, M. Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), a annoncé que la Banque va accroître le soutien à l’économie tunisienne à travers cinq projets urgents, et ce, après l’accord avec le Premier ministre tunisien du gouvernement de transition qu’il avait rencontré lors de sa visite.
La BEI a décidé d’accélérer la mise en œuvre de projets publics, en particulier dans le secteur de l’assainissement, de l’énergie et des infrastructures routières avec une enveloppe d’1 milliard d’euros, soit près de 2 milliards de dinars tunisiens.
La Banque va, également, accompagner la création et le développement de PME à travers la mobilisation des lignes de crédits BEI auprès des banques et sociétés de leasing tunisiennes. Cette action coûtera 260 millions d’euros soit 500 millions de dinars.
M. Philippe de Fontaine Vive a déclaré que la Banque va soutenir la construction de la nouvelle usine de Mdhilla du Groupe Chimique tunisien, une unité moderne élaborée avec les meilleures normes environnementales avec un coût de 140 millions d’euros ( 270 millions de dinars). Ce soutien permettra d’accélérer la consolidation de la position de ce groupe à l’exportation.
La quatrième action de la BEI est la mise en œuvre d’un vaste programme de modernisation routière, réalisé par la Direction des Ponts et Chaussées à travers le pays. La Banque a consacré 160 millions d’euros (310 millions de dinars) pour l’achèvement de cette action.
La Banque Européenne d’Investissement financera, également, plusieurs projets significatifs dans les domaines des Petites et moyennes entreprises en particulier dans les zones défavorisées, l’énergie notamment le secteur du gaz, l’équipement des collectivités locales sur l’ensemble du territoire tunisien (voirie, éclairage public, eau potable, traitement des eaux usées, traitement des ordures ménagères, équipements sociocollectifs) et microcrédits. Le montant global attribué sera de l’ordre de 310 millions d’euros (plus de 600 millions de dinars).
Les cinq actions d’urgence mises en place par la Banque Européenne d’Investissement vont injecter, grâce à la mobilisation concrète sur le terrain des projets, 1, 87 milliard d’euros, soit plus de 3,6 milliards de dinars, dans l’économie tunisienne.
Le vice-président de la BEI a mis l’accent, lors de la conférence de presse qu’il a tenue hier au siège de la délégation européenne à Tunis, sur le fait que la Banque cible les projets les plus générateurs d’emplois et qui favorisent un véritable développement du secteur privé.
De même, M. Philippe de Fontaine Vive a ajouté qu’il a senti, pendant sa visite, chez les responsables tunisiens, une volonté ferme pour créer un équilibre entre les régions tunisiennes et pour améliorer la qualité de vie de tous les Tunisiens.
La liberté que les Tunisiens sont en train de retrouver peut leur permettre d’avoir un taux de croissance accru de plusieurs points de PIB par an, a assuré M. de Fontaine Vive.
A cet égard, les projets mis en place par la BEI auront un impact direct sur la création d’emplois en Tunisie.
D’autre part, le vice-président de la Banque Européenne d’Investissement a affirmé que la Banque ne tolère guère la fraude et la corruption grâce à sa vigilance et son soutien à la lutte continue contre la corruption.
M. Philippe de Fontaine Vive a affirmé qu’elle est consciente de la nécessité d’agir vite et de manière très efficace afin que l’espoir d’un avenir meilleur ne cède pas le pas à une conflagration économique et sociale.

Jalel Hamrouni


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com