L’ère de la révolution ne doit pas être punie





Par Mehrez Guizani (*)
Je voudrais, tout d’abord dire bravo à notre peuple, à nos jeunes du Sud au Nord du pays et leur dire que notre révolution est un grand acquis qui va nous permettre de nous engager dans une nouvelle vie que nous souhaitons longue, avec un nouveau souffle, un moral très élevé, une volonté tenace et une conception large, moderne dans son rôle, tant sur le plan national qu’à l’échelle mondiale. En fait, nous sommes tous déterminés à multiplier nos efforts au service de notre pays dans la légitimité, le droit et la liberté, loin des flatteries, de la complaisance, encore moins de l’incitation à la haine et aux rivalités régionales.
Nous autres citoyens simples mais intelligents avons besoin d’une information libre, indépendante qui place la vérité au-dessus de tout intérêt qu’il soit individuel, d’un groupe, où d’un clan, sans faire passer des messages envenimés qui peuvent causer des catastrophes au pays.
Nous voulons une information responsable sans rumeurs, une information qui serve honnêtement l’expérience démocratique que nous vivons. La bonne foi, le respect réciproque et la transparence doivent régner entre nous, peuple tunisien et les mass-média.
L’ouverture, la liberté et la démocratie ont un sens noble et elles ne doivent jamais déboucher sur l’anarchie et la spéculation.
Nous y exhortons nos chaînes de télévision, notre presse écrite, pendant que nous vivons une étape très particulière, à faire preuve de professionnalisme, d’engagement et de citoyenneté afin de servir notre pays avec noblesse, honneur et loyauté.

(*) Directeur photo à la TV tunisienne


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com