«Le Quotidien» au camp de Choucha : Le rapatriement des Bangladais et la visite de l’ambassadeur des USA en Tunisie





Ça commence à bouger au camp de Choucha. L’OIM commence à rapatrier les Bangladais, l’ambassadeur américain en Tunisie a effectué une visite au camp et les Emirats ont fini de construire un nouveau camp, encore en stand-by.
De notre envoyé Meher KACEM
L’Organisation Internationale de Migration (OIM) commence à rapatrier les réfugiés bangladais. En effet, quatre avions sont mis à leur disposition pour les ramener chez eux. Hier, trois avions (deux en direction de Bengladesh et une pour Dubaï) ont rapatrié 1020 d’entre eux. Un représentant de la communauté des Bangladais utilisait un mégaphone pour appeler les chanceux qui rentrent chez eux par leurs noms et prénoms. A chaque nom annoncé, ce sont cinq Bangladais qui lèvent la main, tellement ils ont les mêmes noms et prénoms. Le choix des rapatriés a été fait en tenant compte de l’ancienneté dans le camp.
L’aéroport international Djerba-Zarzis a vu hier également le départ de huit vols, ramenant 1400 Egyptiens, en direction du Caire, un vol (180 voyageurs) pour le Ghana et un vol (170 voyageurs) pour la Jordanie. Il y a eu au total 13 vols rapatriant 1780 réfugiés chez eux.
Depuis le début de la crise, un peu plus de 60 mille réfugiés ont été rapatrié de l’aéroport Djerba-Zarzis.
Un nouveau camp en «stand-by»
La construction d’un nouveau camp, à quelques kilomètres de celui de Choucha est presque achevée. Il s’agit d’un camp installé par des hommes d’affaires émiratis pour alléger un peu le camp de Choucha, plein à craquer. Ce camp est en mode «stand-by» (en attente) et il sera réservé aux communautés arabo-musulmanes, en tenant compte de la spécificité du mode de vie de ces communautés et surtout les musulmans pratiquants.
Les ambassades en Tunisie :
les grands absents
Depuis notre arrivée ici au camp de Choucha, nous n’avons vu aucune délégation, à part la visite du Premier ministre soudanais. Les ambassades des pays africains, ayant des communautés assez importantes ici, sont les grands absents. Les réfugiés affirment qu’ils ont perdu toute confiance dans les gouvernements de leurs pays qui les ont abandonnés.
Les USA entrent en action
En visite officielle au camp de Choucha, l’ambassadeur américain en Tunisie, Gorden Gray, en compagnie du secrétaire d’Etat américain pour la population, les réfugiés et la migration, Eric Scwarz, a affirmé que les Etats-Unis ont versé 30 millions de dollars pour aider le gouvernement tunisien à faire face à cette situation difficile, dont 7 millions de dollars pour le rapatriement des Bangladais. Les USA enverront aussi 2000 tonnes de nourriture


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com