Banque Africaine de Développement (BAD): la transparence, nouveau cheval de bataille





Tunis - Le Quotidien Annoncée la semaine dernière, la nouvelle politique de diffusion de l’information a pour objectif avoué, la diffusion de l’information dans le sens de la transparence et d’harmoniser la politique du Groupe de la Banque avec celles des institutions sœurs. La nouvelle politique de diffusion de l’information qui vient d’être préconisée par la BAD vise à promouvoir une plus large participation des parties prenantes et à assurer la diffusion des documents, conformément aux dispositions juridiques de la Banque et aux meilleures pratiques des autres banques multilatérales de développement. La nouvelle politique prévoit que, désormais, toutes les informations relatives aux activités de la Banque seront diffusées, à moins que des raisons impérieuses ne s’y opposent. L’autre volet programmé, c’est la réduction au strict minimum des informations ne pouvant être communiquées au public et de s’ouvrir totalement à l’extérieur. Seules les informations financières internes de nature à affecter les activités de la Banque sur les marchés des capitaux, ou celles financières, commerciales et les négociations de prêts, seront tenues secrètes. Les éléments de cette nouvelle politique seront aussi diffusés dans une revue annuelle avec les dispositions des politiques de diffusion de l’information des institutions sœurs. Approuvée en 1997, la politique de l’information de la BAD qui vient d’être révisée entre dans le cadre de l’approfondissement et de la diffusion de l’information. La révision a été entreprise récemment par différentes structures de la BAD à savoir la Banque Africaine de Développement, le Fonds Africain de Développement (FAD) et la Banque interaméricaine de Développement. O.W


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com