Maher Kanzari : «Je rends hommage aux joueurs»





Une aussi longue trêve était certainement difficile à gérer par le club nordique. Qu’en dites-vous?
Je ne vous le fais pas dire. Une semaine ou deux ça passe, mais plus de deux mois sans compétition officielle ça laisse des séquelles sur plus d’un plan. Je saisis cette occasion aussi pour rendre hommage aux joueurs bizertins qui ont adhéré sans compter avec mes conceptions et qui ont toujours répondu présents sans jamais se lasser ou s’ennuyer malgré l’absence de matches officiels.
Comment avez-vous meublé cette longue période?
On a travaillé durement pour corriger tous les aspects du jeu tout en livrant quelques matches amicaux, question de maintenir un certain rythme. Le dernier en date a eu lieu au Parc A face au C.A. Après une première période disputée et qui s’est terminée sur un score de parité, les changements opérés ont fragilisé l’équipe qui a encaissé trois buts. Il faut rappeler aussi que la préparation a été perturbée quelque peu par l’absence durant le mois de février des internationaux A et à plusieurs reprises des Olympiques au nombre de cinq.
A l’heure actuelle, des remous secouent le Bureau cabiste avant l’Assemblée générale élective annoncée pour bientôt. Cela est-il de nature à perturber la concentration de l’équipe fanion?
Aucunement. C’est Youssef Zouaoui qui joue le rôle d’intermédiaire entre les responsables et l’équipe. Cette dernière se trouve loin de toute question administrative.
Après le nul obtenu face au CA un certain 8 janvier à Tunis, le CAB retrouve l’EST à Radès à l’occasion de la reprise. Un commentaire?
Si les deux matches s’étaient succédé dans le temps, j’aurais dit que la parité obtenue face aux Clubistes aurait motivé les miens. Mais aujourd’hui les données sont différentes après cette longue trêve. Cela dit, l’Espérance motive toujours ses adversaires et je pense que cette fois-ci il en sera de même.
Sur le plan personnel, rencontrer votre ancienne équipe doit avoir un sens bien particulier.
Certainement. J’ai passé de longues années à l’Espérance comme joueur puis comme entraîneur et rencontrer les Sang et Or constituera pour moi un moment bien spécial. La remarque est aussi valable pour le Stade Tunisien, le club qui m’a formé. Mais la vie d’un entraîneur est ainsi faite. Je reviendrai peut-être un jour au Parc B.
Quel sera votre principal objectif à l’occasion de la reprise de la L1 à Radès face au leader espérantiste?
On cherchera à réussir une bonne performance pour améliorer notre classement. Mais on sait aussi qu’un bon résultat passe inévitablement par une bonne application et beaucoup de vigilance et d’audace.

Propos recueillis par Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com