Les peregrinations de… Daly





Par Mohamed Ali Ferchichi
Le sport en ébullition
Depuis le début de cette révolution, le monde du sport ne connaît pas de répit. En effet, le sport ne cesse d’apporter sa contribution à cette révolution de la jeunesse ; ce monde est en ébullition car les sportifs ne cessent d’exiger des changements et ils ont le plein droit de le faire sachant que le sport ne peut déroger à la règle générale surtout qu’il avait été fortement affecté par le virus malsain des intrus, ce qui exige à l’heure actuelle des changements à tous les niveaux en tenant compte du fait que ceux qui gèrent le sport à l’heure actuelle appartiennent dans leur quasi-totalité au triste passé de l’ancien régime. Tous ou presque ont été nommés à ces postes pour servir des causes bien définies et bien évidemment malsaines. Toutefois, on ne peut s’empêcher d’émettre quelques réserves quant à un possible retour de manivelle, étant donné que la tutelle tarde à prendre des décisions courageuses en exigeant d’abord la démission des dirigeants actuels puis en organisant des élections réellement libres. Certes les dossiers foisonnent, mais il y a des priorités, d’autant plus que certains dirigeants de fédérations ne cessent de manœuvrer en vue de semer le doute dans une tentative, qu’on espère vaine, de tirer profit de la zizanie. Heureusement qu’il y a toujours des exceptions et cette fois-ci, c’est la fédération de handball qui s’est illustrée de belle manière en venant à la rescousse de ses clubs. Un geste chevaleresque qui mérite d’être salué à sa juste valeur.
Le mutisme inquiétant de la tutelle
En effet, le mutisme prolongé de la tutelle commence à inquiéter sérieusement. Surtout que les sportifs tunisiens sont appelés à se préparer activement en vue des échéances qui les attendent dont les jeux panarabes et les jeux panafricains et bien sûr les jeux olympiques. Or on ne peut se préparer à toutes ces joutes dans les conditions actuelles marquées par l’absence totale de confiance réciproque entre les athlètes et leurs dirigeants comme en témoigne le nombre incalculable de requêtes envoyées au ministère. Cela dit, faut-il rappeler que les dirigeants actuels des différentes fédérations sportives sont loin d’avoir été élus mais ont plutôt été désignés par l’ancien régime pour servir des causes peu nobles et par conséquent la tutelle doit rectifier le tir et apporter sa contribution efficace en exigeant la démission de ces dirigeants mal venus pour organiser des élections réellement libres. La tutelle doit donc assumer ses responsabilités et veiller à assainir ce monde fortement affecté par le virus des intrus.
Manœuvres malsaines
Encouragés par le mutisme prolongé et l’absence de réaction de la part de la tutelle, certains dirigeants de fédérations semblent avoir trouvé la parade adéquate pour tenter de renverser la vapeur en leur faveur. Ces manœuvres malsaines visent à ternir l’image de certains sportifs de renommée à l’instar du gymnaste Wajdi Bouallègue et des escrimeuses Inès Boubakri et Azza Besbes sans oublier les équipes nationales d’haltérophilie, garçons et filles écartés à tort par les dirigeants fédéraux. Tout cela se passe sans que la tutelle ne bronche et par conséquent le virus peut se propager pour atteindre une phase qui deviendrait incurable. Le sport ne mérite pas d’être marginalisé de la sorte alors pour quand une réaction salutaire visant à éloigner tous ceux qui n’ont fait que tirer profit du sport?
L’action salutaire de la FT Handball
Tout le monde sait que le sport est un vecteur d’union et un fédérateur par excellence; il n’y a que le sport qui possède cette magie de rassembler les gens. C’est donc là l’une des vertus nobles du sport et la fédération tunisienne de handball a parfaitement compris le message. En effet, les responsables de cette fédération, soucieux de reprendre la compétition et conscients de la précarité de la situation budgétaire des clubs, ont pris la louable initiative de prendre en charge les frais de déplacement (entendu par là les frais des bus ainsi que l’hébergement) de toutes les catégories; des écoles jusqu’aux seniors. Courageuse et louable initiative donc et qui mérite d’être saluée à sa juste valeur, car le sport peut contribuer efficacement à redonner confiance et sérénité à tout un peuple qui, il est vrai, en a grand besoin.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com