Transversale : Tergiversations





Jusqu’à quand vont perdurer ces hésitations? Tout le monde est conscient que l’arrêt de la compétition influe négativement, non seulement sur la trésorerie des clubs, mais aussi sur la compétitivité des joueurs.
Seules la reprise du Championnat et l’affluence des supporters sont susceptibles de redonner un nouveau souffle à notre sport, surtout collectif.
Ces tergiversations des différentes fédérations et des clubs ne «travaillent» nullement l’intérêt de personne, car tous savent qu’il n’y a pas mieux que la compétition pour donner de «l’appétit» à toutes les parties.
En outre, il faudrait mettre tout le monde devant ses responsabilités, dirigeants, fédérations, clubs, supporters, joueurs...
Pour cela, il faut oser aller devant les difficultés. Tout un peuple l’a fait et a gagné sa liberté et une authentique Révolution. Notre sport doit suivre la même voie.
La vie ne sourit qu’aux audacieux.
C’est le moment ou jamais de faire preuve d’audace.
Nul doute qu’une telle avancée ne fera que consolider notre sport, surtout notre football qui vient de conquérir haut la main le CHAN 2011.
Professionnalisme, semi-professionnalisme, amateurisme, nul ou presque ne peut définir avec exactitude les définitions de ces notions.
Certains joueurs sont surpayés, d’autres sont payés au SMIG, d’autres sont «achetés» à prix d’or... Il est opportun de redéfinir ces notions, surtout que nos clubs traversent, en ces moments, une période très difficile et que bon nombre d’entre eux ne peut pas honorer ses engagements.
Il est plus que temps d’être clair, net et précis, de ne plus se laisser aller au gré des vents et de ramer à vue. Notre sport a besoin de transparence et de clairvoyance. Ayons le courage de les lui donner.


Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com