Au Lycée de la rue de Marseille : Une enseignante agressée «pour avoir défendu la Révolution»





Mme Malika Kahlaoui Kalak est enseignante au lycée de la rue de Marseille à Tunis. Le 25 février dernier, elle a été agressée par trois de ses collègues «pour avoir défendu la Révolution du 14 janvier 2011».
Les enseignants étaient en train de discuter dans la salle des professeurs, mais on lui a coupé la parole parce qu’elle soutenait les manifestants du sit-in de la Kasbah.
L’un de ses collègues «nostalgique, comme elle nous l’a déclaré, de l’ancien régime», a insulté la révolution qualifiant les manifestants de «voyous » et que la révolution est réalisée par Ali Seriati et non pas par le peuple.
Ce dernier fut rejoint par deux autres enseignants qui se sont déchaînés contre la victime à qui on a adressé des propos injurieux.
La situation a dégénéré et dans la foule, elle a été rouée de coups, avant qu’elle ne tombe par terre.
Bizarrement, le proviseur du lycée n’a pas réagi refusant prendre des mesures contre les agresseurs.
Pis encore, le syndicat de base du lycée tarde toujours à se prononcer dans cette affaire.
C’est alors que Mme Malika a décidé de porter plainte contre son collègue. Une affaire qui sera examinée prochainement par la justice.

Myriam Ben Salem


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com