Les joueurs professionnels sortent de leur réserve : «Nous voulons jouer et… être payés»





Contraints à un chômage forcé depuis plus de deux mois, les joueurs professionnels des Ligues 1 et 2 ont hier haussé le ton...
Ils étaient plusieurs joueurs à venir faire entendre leur voix du côté de la FTF. Des représentants des équipes professionnelles se sont réunis pour protester contre l’arrêt prolongé de la compétition et ses répercussions néfastes sur leur situation, leurs finances et leur moral.
Les Zouheïr Dhaouadi (CA), Bilel Yaken (ST), Bilel Bachouche (ESHS), Hassen Bejaoui (ASM) et d’autres joueurs ont été unanimes: ils veulent reprendre la compétition et ils considèrent que le public et assez mûr pour venir voir les matches sans causer des soucis d’organisation et de sécurité.
D’après eux, le fait d’avoir déjà fixé une date de reprise, celle de 12 mars, prouve que c’était possible de jouer malgré les craintes de certains présidents de clubs qui se soucient très peu de la situation financière de leurs joueurs qui ne perçoivent plus leurs salaires et primes depuis des mois. D’autre part, ces mêmes joueurs ont proposé la création d’une association qui groupe les joueurs professionnels, défend leurs droits et les représente à chaque fois qu’on traite de sujets ou de décisions à prendre pour le Championnat professionnel.
A la FTF, ils ont pu discuter avec quelques membres fédéraux dont M. Anouar Haddad, le vice-président. On a fait comprendre aux joueurs que la reprise est programmée en principe pour le 17 avril prochain et la décision reviendra à toutes les parties prenantes, y compris les joueurs. De même, on croit savoir que la FTF approuve la formation d’une association des joueurs professionnels, une structure appelée à contribuer davantage à l’amélioration des principes régissant le football professionnel en Tunisie.

Kamel ZAÏEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com