Yémen : La situation dégénère





Le Quotidien – Agences
Près de quarante manifestants ont été blessés par balles lors de manifestations hier dans deux villes au Nord-Est et à l’Est de Sanâa, ont indiqué des témoins et des responsables locaux.
Vingt manifestants ont été blessés en tentant de prendre d’assaut le siège de la province de Jouf, au Nord-Est de Sanâa, ont indiqué ces sources.
Les forces de sécurité, gardant le bâtiment, et des partisans du régime, ont ouvert le feu sur les assaillants. Deux des partisans du Congrès populaire général (CPG - du président Saleh) ont été blessés par des jets de pierre, selon ces sources.
A Marib, à l’Est de la capitale, des manifestants ont également marché sur le siège du gouverneur mais ont été repoussés par des tirs des forces de l’ordre, selon des responsables locaux.
Dix-sept manifestants ont été blessés, selon ces sources.
C’est la première fois que des incidents violents sont signalés dans des villes situées dans cette région qui connaît également des protestations contre le régime du président Ali Abdallah Saleh.
Un manifestant a été tué avant-hier par la police à Aden (Sud), et les manifestants à Sanâa ont subi une attaque en règle de partisans du régime, au lendemain de la journée la plus sanglante depuis le début de la contestation fin janvier, pendant laquelle sept manifestants ont été tués.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com