Abdelwaheb Abdallah écrit au ministre des A.E.





Nous avons reçu une copie de la lettre adressée par Abdelwaheb Abdallah, ancien conseiller du président déchu, à l’actuel ministre des Affaires étrangères avant son arrestation et dont voici le texte:
Monsieur le ministre,
Permettez-moi, tout d’abord, de vous féliciter chaleureusement pour votre nomination à la tête du ministère des Affaires étrangères et de vous souhaiter plein succès dans votre noble mission.
La chaîne Al Jazeera a diffusé le mardi 1er mars 2011, un entretien que lui a accordé l’ambassadeur de Tunisie au Qatar, Ahmed Kédidi, en tant que tel et au cours duquel celui-ci a prétendu que j’aurais demandé, en tant que conseiller à la Présidence à une partie qatarie la somme de «700 millions de dollars américains en liaison avec un projet pétrolier en Tunisie».
1- En tant que conseiller à la présidence que ce soit avant 2005 ou après 2010, je ne me suis jamais rendu au Qatar.
c Par ailleurs, je n’ai jamais eu ni à recevoir ni à rencontrer où que ce soit en Tunisie ou nulle part ailleurs aucune délégation qatarie, ni aucune personne ou groupe de personnes représentant une quelconque partie qatarie quelle qu’elle soit.
2- En tant que conseiller à la présidence, je n’ai jamais, au grand jamais, eu l’occasion de traiter ou d’être mêlé de près ou de loin à un quelconque dossier économique et encore moins à une négociation en rapport avec un dossier économique. Ces dossiers économiques sont de la compétence d’un autre département à la présidence.
3- Entre 2005 et 2010, en qualité de ministre des Affaires étrangères, je me suis rendu au Qatar à trois reprises.
* Commission mixte tuniso-qatarie.
* Visite officielle dans un cadre bilatéral.
* Travaux du Sommet arabe de Doha.
Au cours de ces visites, mes entretiens se sont tous, je dis bien tous, déroulés en présence des membres de la délégation officielle du ministère qui m’accompagnaient. Au cours de ces entretiens, je n’ai jamais eu à traiter, avec mes interlocuteurs, d’un quelconque projet pétrolier d’aucune sorte.
4- Je n’ai jamais rencontré ni n’ai eu de réunion avec Ahmed Kédidi depuis plus de 20 ans, ni au Qatar ni nulle part ailleurs.
5- Pourquoi Ahmed Kédidi a-t-il attendu pour faire part de ce qu’il aurait soi-disant entendu? En tant qu’Ambassadeur, en a-t-il jamais fait rapport? L’Ambassadeur qatari en Tunisie en a-t-il, lui-même, jamais fait rapport?
Cette déclaration erronée et diffamatoire de Ahmed Kédidi, qui a parlé en qualité d’ambassadeur de Tunisie au Qatar en fonction, a été reprise par différents médias tunisiens, en conséquence, je vous serai reconnaissant, Monsieur le ministre, afin de lever toute équivoque, de bien vouloir rétablir la vérité.
Veuillez agréez, Monsieur le ministre, mes salutations distinguées.

* Le texte en gras mis en exergue par l'auteur de la lettre Abdelwaheb ABDALLAH


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com