Facebook : Les jeux anti-dictateurs créent le buzz





Tirer sur les milices de ZABA, tuer les mouches à la Kadhafi, ou encore viser Moubarak avec des chaussures, tels sont les jeux vidéo qui ont créé le buzz sur facebook.
Toujours aussi créatifs, les facebookeurs ont mis en place une série de jeux vidéo qui ne manquent ni d’imagination ni d’humour. Surfant sur les derniers événements dans le monde arabe, ces développeurs ont créé des jeux où les facebookeurs peuvent se venger des dictateurs en leur infligeant les corrections qu’ils méritent. En effet, après le jeu «ZABA Dégage», permettant aux facebookeurs de se défouler sur le président tunisien déchu en lui lançant des chaussures au visage, ce fut au tour du leader libyen de payer les frais de la créativité des jeunes tunisiens. «L’altercation» entre Kadhafi et une mouche, lors d’une interview accordée à Nessma TV, a donné des idées aux facebookeurs, qui en ont fait un jeu drôle où le joueur pend la place de Kadhafi et essaie de tuer le maximum de mouches avec l’arme bizarre qu’utilise le leader libyen.
De plus en plus créatifs et ouverts sur l’actualité du monde arabe, des facebookeurs tunisiens et égyptiens ont créé le jeu «Moubarak Dégage». Un jeu qui ne manque pas d’originalité et où on peut tirer sur le président égyptien déchu.
Aux dernières nouvelles, un jeu intitulé «Milichia Kill» est en cours de préparation. Comme son nom l’indique, ce jeu permet aux facebookeurs de tirer sur les milices de ZABA qui ont terrorisé la population. Sur la page officielle de Tunzmania, l’entreprise spécialisée dans la création de jeux flashs à la tunisienne, trois fans peuvent prêter leur visage aux futurs héros de ce jeu.
Un retour à la normale
Par ailleurs, on constate un retour à la normale sur le réseau social. En effet, une majorité des facebookeurs tunisiens ont remis leurs propres photos comme image de profil. On a également enregistré un retour en force des vidéos drôles et les clips vidéo. C’est dire que les facebookeurs ont repris leurs activités habituelles sur le réseau social. Cependant, les facebookeurs suivent de près l’évolution de la situation politique en Tunisie et en Libye. Les derniers événements au Japon (le séisme et le tsunami) semblent aussi intéresser les facebookeurs.


Meher KACEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com