Yémen : Un opposant tué dans un affrontement





Le Quotidien- Agences
Un opposant a été tué hier dans un affrontement armé avec des partisans du président Ali Abdallah Saleh dans la ville de Jouf, au Nord-Est de Sanaa, ont indiqué des sources de sécurité.
«Nasser Moslah Nasam, membre du Rassemblement national pour la réforme (opposition) a été tué dans des échanges de tirs avec des partisans du régime», a déclaré à l’AFP l’une des sources de sécurité.
Il s’agit de la première victime confirmée des violences politiques dans Jouf, chef-lieu de la province du même nom, frontalière de l’Arabie Saoudite.
Par ailleurs, de nombreux policiers et partisans du régime assiégeaient hier des manifestants qui se sont retranchés depuis lundi dans les bureaux du siège du gouverneur de province à Jouf.
La police a averti, selon des sources de sécurité, les manifestants qu’ils seraient délogés par la force s’ils ne quittent pas les lieux.
Selon un responsable local, vingt manifestants ont été blessés lors de l’assaut du bâtiment. Les forces de sécurité, gardant le bâtiment, et des partisans du régime ont ouvert le feu sur les assaillants, avant de se retirer.
Deux des partisans du parti du Congrès populaire général (CPG - du président Ali Abdallah Saleh) ont été blessés par des jets de pierres.
Par ailleurs, des renforts de l’armée ont été envoyés dans la région de Marib pour sécuriser les environs d’un oléoduc saboté dans la nuit de lundi à hier par des hommes de tribus afin de le réparer, selon une autre source de sécurité.
Dans la région de Saada, dans le Nord du Yémen, des milliers de manifestants ont défilé dans la localité de Dhahyane pour demander le départ du président Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans, ont indiqué des sources de la rébellion chiîte.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com