C.A. : Déception de l’attitude des dirigeants espérantistes





Le match opposant le CA et Zamalek aura lieu dimanche au stade de Radès. Les dirigeants de l’EST refusent toujours de déplacer leur rencontre au stade d’El Menzah.
Alors que les Clubistes s’attendaient à ce que les dirigeants espérantistes acceptent leur demande de déplacer leur rencontre en Ligue des champions au stade d’El Menzah vu qu’elle se déroulera à huis clos, ces derniers ont surpris tout le monde en refusant cette demande! Un refus qui n’a pas été apprécié par les dirigeants et les supporters clubistes qui sont restés perplexes face à cette décision incompréhensible. Une décision qui aura certainement des répercussions néfastes sur les relations entre les deux géants de la capitale. Ce refus a également été mal vu de la part des responsables de la Cité olympique de Radès vu que le stade en question verra le déroulement de deux rencontres en l’espace de 24 heures, ce qui pourrait détériorer l’état du gazon.
L’attaque se porte bien
Entre temps, les camarades de Dhaouadi continuent leur préparation pour ce match choc, dans une ambiance sereine et sur un rythme ascendant.
La rencontre amicale face à Hammam-Lif, qui s’est soldée sur un nul deux buts partout (Ezichel et Hmem pour les Clubistes) a montré que l’attaque clubiste, qui était le point faible de l’équipe durant les dernières saisons, se porte bien avec un Ezichel très adroit devant les buts. Kaïs Yaâcoubi peut désormais compter sur un trio de feu (Dhaouadi, Mouihbi et Ezichel).
Cependant, la défense du club de Bab Jedid continue de piétiner et est devenue le casse-tête du coach. Face au Zamalek, Yaâcoubi ne pourra pas compter sur le jeune Rsaissi (absent pour cumul de deux cartons jaunes). Gharzoul n’ayant toujours pas retrouvé le rythme des matchs, le coach clubiste devra se débrouiller avec les moyens du bord.
La rencontre opposant le Club Africain et Zamalek verra la présence d’un bon nombre de figures et de personnalités sportives et artistiques des deux pays. Samir Zaher, président de la Fédération égyptienne de football et Ridha Abou Hani, membre de la FIFA, ainsi que quelques artistes accompagneront le club égyptien à Tunis. Mohamed Aloulou, ministre de la Jeunesse et des sports assistera également à cette rencontre, une première entre les deux pays après les révolutions.

M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com