Cactus Production : «Attounssia TV» voit le jour !





Pour sa première conférence de presse, Sami Fehri a bien répondu à ses concurrents. Il a annoncé le lancement d’une nouvelle chaîne, «Attounssia TV », qui diffusera ses programmes sur Nilesat avec la fréquence 10.949 - Verticale
Le patron de la boîte de production Cactus Production, Sami Fehri, a annoncé hier, lors d’une conférence de presse tenue dans ses locaux à Utique, que les programmes produits par sa boîte, ainsi que la vidéo de la conférence de presse seront transmis en boucle sur les ondes de la nouvelle chaîne «Attounssia TV». Diffusant, à partir du Golfe arabe, cette chaîne qui porte actuellement le nom de «Sawt Tounes» diffusera la totalité de la programmation de Cactus à partir de la semaine prochaine.
Acharnements
Cette réponse, même si elle vient un peu tardive, intervient après des compagnes qui ont pris pour cible Sami Fehri et Cactus à la fois. «Après des campagne d’acharnement de la part de certains concurrents, je me suis trouvé dans l’obligation de me défendre» affirme-t-il. Au début de cette conférence, Sami Fehri a évoqué sa relation avec Belhassen Trabelsi, son ex-associé avec 51% du capital de la société. A cette question, il a affirmé que ce partenaire «n’a jamais versé aucun centime à la société, en revanche sa part des bénéfices il l’empochait en priorité», affirme Sami. «Il faut admettre aussi que je n’ai aucun lien de parenté avec la famille Trabelsi ni même les Ben Ali, ce qui me lie à cette personne, ce sont les 51% qu’il prenait de Cactus pas plus», ajoute-t-il.
Des excuses
D’autre part, Sami Fehri a démenti n’avoir jamais quitté son domicile, depuis le 14 janvier. Niant, ainsi, les rumeurs que diffusait la chaîne qatarie Aljazeera, à qui il réclame des excuses, après qu’elle l’a privé de son droit de réponse lors d’une intervention en direct sur cette chaîne le 16 janvier dernier.
Remerciement
Sami a présenté ses remerciements aux collaborateurs et surtout aux habitants de la région de Houidh (située à quelques mètres des studios) qui n’ont épargné aucune goutte de sueur pour défendre les locaux de sa boîte de production pendant les émeutes qu’a connue la région après la révolution de 14 Janvier.
Guerre de Pub
Pour ce qui est de sa relation avec la télévision tunisienne et ses concurrents, il a qualifié de «guerre de Pub». «Après la révolution, tous nos concurrents se sont mis à nous injurier pour la simple raison de prendre une part de plus du gâteau de la publicité, et c’est déontologiquement incorrect» déclare-t-il.
Phase transitoire
Concernant la situation des 240 employés et journalistes qu’a embauchés Cactus Production, le patron de la boîte, les a assurés que la situation sera meilleure dans les jours qui viennent. En outre, Sami Fehri a expliqué que cette phase sera transitoire en attendant l’acceptation de sa chaîne, dont il a déposé la demande, il y a quelques jours.

Mohamed M’DALLA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com