Après la Révolution : Il n’y a plus de sujets tabous





La Tunisie d’aujourd’hui ne sera plus comme avant. Le rideau de la dictature est tombé, et le tableau des 23 ans de règne est malheureusement noir.
Tous les Tunisiens respirent enfin un air de liberté qui fait naître en eux un nouveau mode de vie. Notre journal a sondé l’avis de quelque citoyens sur l’impact de la révolution sur leur vie quotidienne, leurs comportements et les nouvelles habitudes.
«Caricatures!»
Rahma Ochi, diplômée en chômage: «Désormais, on a le droit de faire toutes sortes de choses en Tunisie. Les photos de Ben Ali de plusieurs mètres de haut ont disparu du paysage. Dans les kiosques, on trouve des journaux avec des caricatures des ex-gouvernants. Aujourd’hui, nous avons pleinement le droit d’entamer des sujets considérés tabous sous l’ancien régime. On peut discuter de la vie politique et donner notre avis sans avoir peur de qui que ce soit».
«Il y a tous les ingrédients pour que ça marche»
Mohsen Farhat, retraité: «Les révolutions, ça finit même souvent assez mal. Mais celle-ci, elle a un parfum spécial: elle a le parfum du jasmin. Il y a tous les ingrédients pour que ça marche: un petit pays structuré et organisé, dynamique, où filles et garçons vont à l’école et à la fac, où le niveau général d’éducation est le plus élevé du monde arabe. Cette révolution a fait que le peuple tunisien se montre très solidaire. Nous faisons preuve d’union et c’est ce qui explique notre force. La volonté du peuple tunisien passe en priorité maintenant».
«La mentalité a changé»
Fatma Maiza, infirmière: «Pus besoin de cacher son opinion. La démocratie existe aujourd’hui. Le Tunisien, après cette sainte révolution, peut parler de la politique, de l’économie et de tout autre sujet. Cette révolution a permis à chacun d’entre nous de s’exprimer et de défendre ses choix. Il s’agit d’un changement de mentalités. Le Tunisien a enfin réussi à décrocher sa liberté d’expression. Aussi, cette révolution nous à permis de lever le voile sur la générosité des Tunisiens, ce qui a été prouvé avec notre soutien pour les peuples égyptien et libyen».

Mariem FARHAT


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com