Manifestation : Spectacles italiens en Tunisie : Le Nord appelle le Sud





Le programme artistique de l’Institut culturel italien à Tunis reprendra dans une dizaine de jours. Une reprise placée sous le signe du 150e anniversaire de l’Unité de l’Italie (1861-2011).
Trois manifestations auront lieu dès la fin de ce mois d’Avril 2011. M. Luigi Merolla, Directeur de l’«Instituto Italiano di cultura», vient d’en donner les détails au cours d’un point de presse. Il s’est félicité de la reprise des activités culturelles tout en insistant à exprimer sa satisfaction pour la Tunisie, après avoir réalisé sa révolution populaire. «Nous voudrions accompagner la Tunisie, pays exceptionnel, à culture exceptionnelle, dans ses moments importants, en lui proposant des spectacles et autres manifestations d’envergure», a-t-il précisé. Le directeur de l’IIC de Tunis a fait savoir également que la programmation des spectacles italiens en Tunisie ne s’arrête pas à la fin de la saison. L’Italie participera, l’été prochain, au festival d’El Jem. M. Morella a émis le vœu d’organiser des concerts au Kef et dans des villes du sud, comme Tozeur, qui lui tiennent à cœur.
La rive sud dans le mélodrame
Tel est l’intitulé de l’exposition d’esquisses et de costumes du Teatro dell’Opera di Roma qui se tiendra du 26 mars au 20 avril 2011 à l’IIC. Cette exposition comprend 154 croquis et figurines et 15 costumes appartenant à la collection iconographique et costumière des Archives historiques de ce théâtre. Une mise en évidence de l’inspiration que les grands compositeurs du mélodrame, ce genre musical d’excellence inventé par les Italiens, ont tiré de ces pays de la zone méridionale et orientale de la Méditerranée. Cette inspiration a permis de créer des chefs-d’œuvre; tels que: «Aïda», «Nabucco», «Didon et Enée…». Les atmosphères et les contextes imaginés par Verdi, Rossini, Rota, Mozart, Strauss… ont été créés à travers la scénographie et les costumes par de célèbres artistes figuratifs et scénographes. Cela couvre, dans cette exposition, les années 1920 à 1982.
Gloire de la musique du Risorgimento
Le théâtre de l’Opéra de Rome donnera un concert «Opéra d’Italie» le 8 avril 2011, à 18 heures 30 à l’Acropolium de Carthage. Quatre voix: Stefania Rosai (soprano), Silvia Pasini (mezzosoprano), Giordano Massaro (ténor) et Massimo Mondelli (baryton), seront accompagnées au piano par Sergio La Stella. Ce spectacle sera également un hommage à Giuseppe Verdi, mais aussi «à la Révolution tunisienne; une manière d’établir un parallèle entre le Risorgimento en Italie et la révolution en Tunisie», a fait savoir le directeur de l’ICC. Il a ajouté que cette manifestation a été prévue bien avant la révolution tunisienne.
L’Unité italienne, vue de la rive sud
Enfin, le colloque, qui aura lieu le 19 avril 2011 à la cité des sciences à Tunis, sera à portée maghrébine. Il portera sur le thème de «L’Unité italienne vue de la rive sud». Ce colloque devait avoir lieu en janvier dernier. D’éminents professeurs universitaires tunisiens des universités de la Manouba, de Carthage, de Tunis et de Sousse, algériens de l’université d’Alger, marocains de l’université de Rabat et italiens des universités de Cagliari, de Catania et de Trapani, y participeront. Les principaux axes de ce colloque seront ceux de l’influence du Risorgimento italien dans les mouvements de libération nationale de l’Algérie et de la Tunisie et sur l’influence italienne sur le mouvement réformiste tunisien. Un regard jeté sur l’unité italienne, vue de la rive sud; avec des concepts importants sur les droits de l’Homme et l’avancée de la liberté des peuples maghrébins sous le joug du colonialisme du 19e siècle et le totalitarisme du 20e. Réflexions tous azimuts.


Lotfi BEN KHELIFA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com