Transversale : La voie du salut ?





Les fédérations de Karaté et de natation sont dans l’œil du cyclone. Plus que deux tiers, soit le minimum requis, des voix des affiliés de ces fédérations ont été obtenues pour procéder à la déposition par des cabinets juridiques (collège d’avocats) d’une affaire devant les tribunaux.
Abdelmajid Senoussi, figure très connue du sport tunisien, directeur des sports au ministère et ancien directeur technique à la fédération de judo suit personnellement ce dossier.
Après «ces remous», la tutelle devrait signifier aux deux fédérations, karaté et natation, l’obligation d’organiser, dans les plus brefs délais, des assemblées générales, afin de remettre de l’ordre dans leurs institutions et reconquérir la confiance qui leur a été retirée.
Si les instances en question répondent favorablement à cet appel, l’affaire s’arrêtera là. Par contre, en cas de retard ou d’éventuel refus, une affaire en référé sera déposée; parallèlement un administrateur judiciaire s’occupera des affaires courantes de ces fédérations.
La raison et la sagesse devraient à notre sens l’emporter, d’autant plus qu’en karaté plus de 120 clubs ont retiré leur confiance à la fédération et qu’en natation un changement s’impose, surtout avec les derniers développements.
Le souffle de la révolution a été ressenti partout et il n’y a aucune raison pour que les fédérations sportives soient exemptes de changement.


Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com