C.A. – Zamalek : Tout pour prendre option





La rencontre Club Africain-Zamalek arrive dans un contexte particulier pour les deux clubs, pour les deux peuples tunisien et égyptien qui viennent de réussir leur révolution.
D’ailleurs, en collaboration avec l’ambassade d’Egypte en Tunisie, le Club Africain et le Zamalek ont fêté ensemble à Tunis, au Palais des Sports d’El Menzah, la réussite de leur révolution respective à travers une soirée gala animée par deux vedettes de la chanson arabe, le Tunisien Lotfi Bouchnak et l’Egyptien Hani Chaker. Une soirée qui s’est déroulée sous le signe «Unis pour la liberté».
Aujourd’hui, la fête se poursuivra dans un stade de Radès qui sera presque plein, puisqu’à l’heure où nous mettons sous presse cet article près de 40.000 billets auraient déjà été vendus. La rencontre du 1er tour aller de Ligue des champions entre le Club Africain et le Zamalek sera une rencontre entre deux grands d’Afrique du Nord et le derby devrait être tout feu tout flamme. L’objectif avoué des deux équipes est de prendre option sur la qualification dès le match aller.
D’un côté comme de l’autre, les équipes sont portées sur l’offensive et ont surtout des atouts offensifs. Défendre, uniquement défendre, n’est pas dans le style des maisons. Quand on possède des Dhaouadi, Mouihbi, Ezéchiel, Ben Yahia, côté clubiste et des Chikabala, Aoudia, Abdelchafi, etc., l’on a d’autre choix que de se porter vers l’avant.
Aussi bien pour le Club Africain que pour le Zamalek, la mission ne sera pas de tout repos et la qualification se jouera sur des détails comme la réussite devant les buts, l’application, la concentration et la motivation.
Chasser le signe indien
La famille clubiste s’est mobilisée pour ce grand rendez-vous face à un des ténors d’Afrique, même si le Zamalek a perdu quelque peu de sa verve ces dernières années.Public, responsables, staff technique et joueurs ont mis les bouchées doubles pour ne pas rater ce rendez-vous. En effet, lors de ses dernières apparitions en ligue des champions, le CA n’a pas fait long feu et a rapidement quitté la scène continentale, dès le premier tour. Il s’agira donc cette fois de vaincre ce signe indien qui poursuit les Rouge et Blanc.
Dans cet ordre d’idées et depuis le 14 janvier, cette date historique, le CA n’a en réalité chômé que quatre jours. Du côté du Parc A, on voyait à l’horizon se profiler ce match décisif pour l’avenir du club de Bab Jédid et le staff technique a dû faire preuve d’ingéniosité pour ne pas laisser les troupes s’empêtrer dans un faux rythme.
Cette trêve a toutefois eu le mérite de permettre au groupe de récupérer tous les blessés et a donné le temps à certains de retrouver des couleurs Ainsi, la ligne d’attaque clubiste a retrouvé de meilleurs repères et l’avènement du Tchadien Ezéchiel Ndouassel a fait du bien à l’ensemble. La manœuvre offensive clubiste est mieux huilée et pourra compter sur le meilleur joueur du CHAN, Zouheir Dhaouadi.
Dans cette optique, c’est un trio d’attaque composé de ce dernier, de Youssef Mouihbi et du Tchadien qui devrait être titularisé. Au milieu de terrain, l’entraîneur Kaïs Yaâcoubi n’a qu’un petit doute. Quel joueur épaulera le tandem Alexis-Ben Yahia ? Et puis tout dépendra de la tactique que le coach préconisera.
A notre avis, Kaïs Yaâcoubi devrait opter pour une tactique en 4-2-3-1. En effet, dans ce genre de match, il est très important d’avoir un ensemble équilibré et quand on joue à domicile, le plus important est de ne pas encaisser le moindre but, car cela pourrait par la suite peser lourd dans la balance.
Par conséquent, Kaïs Yaâcoubi devrait préférer Karim Aouadhi, à Khaled Melliti pour les besognes du milieu de terrain. On aurait ainsi Alexis et Aouadhi au niveau de la récupération alors que Dhaouadi à gauche, Mouhbi à droite et Ben Yahia en axial, se chargeraient de la manœuvre offensive avec des possibilités de permutation. Ezéchiel se chargera, quant à lui, d’imposer sa puissance pour fixer l’axe central adverse.
Pour une défense appliquée
En défense, le souci de l’équipe ces derniers temps, les questions sont nombreuses. Qui occupera le poste de gardien ? Qui jouera avec Souissi dans l’axe ? Qui occupera le flanc gauche ?
Les deux partants à 100% sont Bilel El Ifa à droite et Souissi dans l’axe. Pour le poste de gardien de but, Yaâcoubi a le choix entre l’expérience de Adel Nefzi et la fraîcheur de Sami Nefzi. Ce dernier aurait les faveurs des pronostics. En défense axial, ni Gharzoul à cours de compétition, ni Zaïri, toujours un peu lourd ne devraient épauler Souissi, notamment en l’absence du jeune Ressaissi suspendu. Le staff technique opterait alors pour Khechache qui revient de blessure et qui commence à retrouver ses meilleures sensations.
A gauche, deux joueurs postulent au poste, Mehdi Mériah et Saifeddine Akrimi. C’est à celui qui est le plus en forme que Yaâcoubi fera appel et à ce niveau, le premier aurait un petit avantage.
Pour le compartiment défensif qui aura fort à faire, l’essentiel est de rester concentré et d’appliquer à la lettre les consignes qui seront données. De la qualité de la tenue défensive clubiste dépendra grandement la suite du parcours de l’équipe en ligue des champions. Et quand on dit défense, on ne parle pas uniquement des défenseurs nominaux car cette charge incombe aux onze joueurs.
Formation probable
Sami Nefzi, Bilel El Ifa, Khaled Souissi, Abdelkader Khechache, Mehdi Meriah, Alexis Mendomo, Karim Aouadhi, Wissem Ben Yahia, Youssef Mouihbi, Zouhair Dhaouadi, Ndouassel Ezéchiel.


A.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com