Zamalek : Concentration et ambitions





Passant par les mêmes péripéties que son adversaire tunisien et privé de compétition officielle, révolution oblige, le Zamalek a cherché par tous les moyens à maintenir ses joueurs sous pression.
Dans ce contexte, l’équipe est entrée en stage bloqué en Syrie pendant une semaine avant de rallier directement Tunis mercredi dernier. Ce stage a été ponctué par un match amical remporté par les Cairotes par (3-0).
Au cours des derniers jours, Houssem Hassan, le coach de l’équipe a pu récupérer certains joueurs relevant de blessures à l’image de l’algérien Mohamed Amine Aoudia ou d’Ahmed Gaafar. Par conséquent, le staff technique ne devrait pas trouver de réels problèmes pour aligner un onze compétitif. Du côté de la Citadelle Blanche, la motivation est grande pour redorer le blason du club cinq fois champion d’Afrique. Un plaisir auquel il n’a plus goûté depuis 2002.
Contre le Club Africain, Houssem Hassan prônera une certaine prudence. Mais, en baroudeur qu’il a été et au vu de sa grande expérience, il sait que se cantonner en défense pour subir les assauts d’un adversaire possédant des atouts offensifs est une option suicidaire. Il faut donc s’attendre à une équipe zamalkawi dangereuse, notamment sur le jeu en contre.
Dans cette optique, Houssem Hassan devrait choisir une option tactique en 4-3-2-1, un système en entonnoir permettant avant tout de gagner la bataille du milieu de terrain, le secteur le plus névralgique. Qui est maître du ballon est maître du jeu !
Ainsi, en défense, on devrait retrouver dans la cage, Abdelwahed Essaied. Sur le flanc droit de la défense et au cas où Ahmed Ghanem Soltane n’aurait pas retrouvé toutes ses sensations, c’est Sabri Rahil qui serait aligné. Dans l’axe de la défense, on retrouvera Mahmoud Fathallah et Amr Safti. Le flanc gauche sera quant à lui occupé par le très remuant Mohamed Abdelchafi.
Au milieu du terrain, trois milieux défensifs seront chargés de quadriller le terrain, à savoir Ibrahim Salah, Hassan Mustapha et Hani Said. Pour l’animation offensive, le coach fera certainement confiance à la perle noire Mahmoud Abderrazak, alias Chikabala et au dribbleur Alaa Ali. En pointe, il préférerait l’algérien Aoudia à Gaafar en raison de sa connaissance de l’état des lieux puisque c’est un transfuge de la JS Kabylie.
C’est donc une formation qui aura fière allure avec pas moins de 6 internationaux, en l’occurrence A. Essaied, M.Fathallah, M.Abdelchafi, I.Salah, H.Said, Chikabala et A.Ali qui foulera la pelouse de Radès.


A.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com